BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Pourquoi les chaînes algériennes ont zappé les attentats de Paris ?

DIA-17-novembre 2015- 19h35: Alors que l’Algérie se vante d’avoir une trentaine de chaînes privées et cinq médias lourds publics, les télévisions algériennes sont passés à côté du sujet pour la médiatisation des attentats de Paris. Durant la soirée du vendredi 13 français, seule la chaîne Ennahar Tv avait consacré une émission spéciale sur cette actualité brulante qui a capté l’intérêt des algériens ici et là-bas. Quatre jours après et malgré la mort de deux algériens et la stigmatisation de la communauté maghrébine et musulmane, les caméras algériennes sont restés éteintes voir aveugle de la réalité médiatique à deux de vol d’Alger. Même les télévisions algériennes communautaires de droit français comme Beur tv et Berbère Tv sont restés silencieuses et n’ont pas donné la parole aux algériens et aux musulmans pour exprimer leur crainte et leur peur d’être stigmatisé. Même réaction de Canal Algérie qui est en principe une chaîne destinée à la communauté algérienne en France, qui a totalement zappé l’actualité des attentats de Paris. Avant-hier, l’émission phare de la chaine Question d’actu, a consacré son numéro de lundi pour parler du dossier du Sahara Occidental. Pire, Canal Algérie n’a consacré qu’un sujet réalisé en France sur les attentats de Paris, le samedi 14 novembre soit le lendemain du drame, avec un direct avec la correspondante de la chaîne Afaf Belhouchet. Et pourtant Canal Algérie sait mettre le paquet quand elle veut. Lors de l’élection présidentielle algérienne, la chaîne envoi au minimum six journalistes à Paris, pour couvrir l’avant, le pendant et l’après de l’élection présidentielle. Les attentats de Paris n’étaient visiblement pas sur la feuille de route de la chaîne publique francophone très regardée en France par les algériens mais aussi par les maghrébins.

violences-et-morts-en-algerie-10378792omtbq
Les images qui étaient montré par TF1 sur l’Algérie

Le traitement des télévisions françaises durant la décennie noire

Pourtant durant la décennie noire, les télévisions françaises cherchaient par tous les moyens pour venir en Algérie et faire des reportages pour décrire notre pays comme étant l’endroit le plus risqué de la planète. Un Afghanistan à deux heures de Paris. Des reportages qui ont largement contribué à noircir l’image de l’Algérie dans le monde, à tuer le tourisme et à faire fuir les investisseurs. Devant l’impossibilité de faire des reportages au moment des drames en Algérie, les équipes de TF1, France 2 et Canal+ et M6 profitaient de leurs passages pour couvrir les échéances électorales algériennes pour réaliser des reportages compromettants sur la situation sécuritaire en Algérie. Même les correspondants installés en Algérie, offraient une image négative sur le pays au point où le ministère de la Communication hésitait à renouveler leurs accréditations.

ktv-022
Siège de Khalifa TV à Paris

Khalifa Tv la seule véritable chaîne algérienne présente en France

Quand en 2003, Khalifa Tv fût lancée de France pour justement améliorer l’image de l’Algérie déformée par les médias français et donner cette parole interdite aux algériens sur les plateaux de télévisions françaises, des enquêtes ont été inséré par la DGSE pour accuser la chaîne Khalifa de travailler pour le compte des généraux d’Alger. Une guerre médiatique passée sous silence dans les médias algériens. Khalifa Tv dérangeait beaucoup en France car elle était installée à Paris et recrutait sur le marché français de l’audiovisuel du personnel avec des salaires que même Canal+ ou France 2 ne pouvaient pas offrir. Pour tenter de décrédibiliser Khalifa Tv, Canal+ est même allé jusqu’à produire un documentaire pamphlet sur le groupe Khalifa et ses relations avec le général Larbi Belkheir. Mais le groupe Khalifa qui était très puissant financièrement et politiquement avaient acheter au prix fort un documentaire compromettant pour le groupe Canal+ diffusé à la même date et à la même heure que le documentaire contre le groupe Khalifa.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Studio de Khalifa Tv en 2003 à Paris

Le nouveau paysage audiovisuel arabe et français

Mais depuis le paysage audiovisuel en France a changé, la présence des chaînes d’infos : Itélé, BFMTV et France 24 a changé la donne. L’image est plus rapide que le commentaire et l’analyse. Face à cette situation le Conseil supérieur de l’Audiovisuel français, le CSA, veille à ce que toutes les images et les commentaires ne soit pas envoyés sans contrôle et validation au haut lieu. Aujourd’hui, les petites chaînes privées algériennes et les trois importantes télévisions privées locales Ennahar Tv, Echourouk Tv et Dzair Tv, ne profite pas de cette ouverture des satellites, de cette ouverture de l’image. Ils n’ont pas l’audace et le pouvoir de décrire la France sous le même angle que l’Algérie dans les années 90. Les télévisions françaises continueront à donner leurs versions « nationale » des faits, en diabolisant les algériens et maghrébins en général. Dans ce magma de caméras allumées, seules les télévisions britanniques, canadiennes et suisses ont le pouvoir de dire toute la vérité et montrer toutes les images.

Salim Bey                

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Sellal

Sellal félicite Tebboune via facebook

DIA-25 mai 2017: Dans un précédent dans la pratique gouvernementale en Algérie, Abdelmalek Sellal a ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *