BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Pourquoi les télévisions étrangères n’ont pas couvert l’enterrement d’Ait Ahmed ?

DIA-03 janvier 2016-20h30: Si la mort et l’enterrement de Hocine Ait Ahmed a mobilisé tous les médias et les télévisions algériennes privées et publiques, en revanche aucune télévision étrangère n’est venu couvrir la perte du leader du FFS. Ait Ahmed était pourtant un opposant politique algérien très sollicité par les médias et les télévisions francophones et même anglo-saxonne en raison de sa bonne maîtrise de l’anglais.  Mais malgré cela, les télévisions françaises, maghrébines et surtout marocaines ont ignoré la cérémonie d’enterrement qui s’est déroulé en Algérie le 1 janvier 2016.  Sur les chaînes françaises d’information  seule France 24 avait annoncé la mort du leader du FFS et organisé un débat sur le canal arabaphone de la télévision du groupe Média France Monde pour parler de la dimension politique et internationale d’Ait Ahmed. Ni TF1, ni France 2 et encore moins Canal+, BFM tv ou TV5 monde n’ont daigné annoncé la mort du plus ancien opposant algérien. La dimension de dernier chef de la révolution n’est pas partagé par les rédactions françaises. Mais la plus importante raison de l’absence des médias français à l’enterrement de leader politique algérien, est que c’était les fêtes de fins d’années et la majorité des rédactions d’informations et de télévisions étaient vides pour cause de vacances. Autre argument qui a poussé les médias et les télévisions françaises à ne pas se déplacer en Algérie pour couvrir l’enterrement, c’est le non participation d’une personnalité politique française à la cérémonie d’enterrement à Alger . Le président François Hollande, qui connaissait personnellement Ait Ait Ahmed, ne pouvait pas se déplacer en raison de son emploi du temps chargé. Même argument pour le patron du Parti Socialiste Jean François Cambadélis, qui s’est contenté d’envoyer un message de condoléances au FFS et à la famille du défunt. Du coté de la presse écrite, aucun journaliste français ne s’est déplacé à Alger. On se contenta des dépêches du correspondant de l’AFP à Alger, pour donner l’info en continue. Même Berbere Tv qui s’est déplacé en Suisse, n’a pas cru bon envoyé un journaliste Ait Yahia, se contenant de quelques interventions par téléphone. La télévision berbere Tv qui s’est inscrite dans une dimension plus identitaire que politique ne souhait pas se frotter à la concurrence des télévisions algériennes publiques et privées comme la chaîne 4 amazighe de l’Entv et Dzair Tv qui ont réalisé une très bonne couverture de l’événement en tamazight.   Enfin la presse suisse, dont Ait Ahmed était un très confident et ami était absente de la cérémonie d’enterrement. Ait Ahmed qui durant ses années d’exil, s’est exprimé sur les plateaux de télévisions étrangères en raison de l’interdiction de passage imposée par la télévision algérienne, a eu droit à tous les honneurs de la part de l’Entv et surtout les nouvelles télévisions privées, nouvellement créer.

A.Salim 

 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-marche-fikri

Maroc: une vingtaine d’arrestations après des troubles à Al-Hoceïma

DIA-28 mai 2017: Au moins vingt personnes, dont plusieurs militants connus de la contestation populaire ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *