Le Pouvoir craint que la popularité de Mellal soit exploitée à des fins autres que sportives - DIA
38168
single,single-post,postid-38168,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-CHERIF Mellal

Le Pouvoir craint que la popularité de Mellal soit exploitée à des fins autres que sportives

DIA-30 Novembre 2018: Le président de la JS Kabylie Cherif Mellal est devenu, par la magie du football, une personnalité célèbre en Algérie grâce à ses positions courageuses contre «la mafia du football national», notamment la FAF et la LFP qu’il a assimilées à «l’échec de ce sport en Algérie».
Mellal qui n’a pas cessé de «dénoncer la corruption dans le football algérien», a été suspendu par la LFP. Le président de la LFP Abdelkrim Medouar a usé de son pouvoir pour s’acharner contre le président de la JSK. Mellal qui est établi en Allemagne et bénéficie d’une double nationalité (algérienne et allemande), jure par tous les noms de «dénoncer cette mafia et de saisir la FIFA».
Il a déjà annoncé la couleur en participant à un rassemblement populaire mardi dernier à Paris dans le but de «dénoncer l’injustice que subit la JSK de la part des instances du football algérien». Pis encore, les supporters de la JSK ont menacé d’organiser un autre rassemblement à Zurich devant le siège de la FIFA, ce qui pourrait amener l’instance internationale à s’intéresser à ce qui se passe dans le football algérien.
Une éventuelle sanction de la FAF par la FIFA, assortie de la disqualification de l’équipe nationale et des clubs algériens engagés dans les compétitions africaines, serait un véritable affront pour l’Algérie.
Poussé par sa notoriété dans le football, Mellal est invité par les supporters de la JSK à travers les différentes régions du pays. Ainsi, Mellal s’est rendu chez les Chaouia, à Khenchela et Batna où il a été accueilli comme un héros.
Un déplacement qui a suscité des interrogations, mais aussi des appréhensions auprès du Pouvoir, a-t-on révélé à la JSK. Mellal qui demeure un novice, mais un honnête dirigeant dans le monde du football, risque d’être récupéré par certaines parties.
En ce sens, «le vice-président de la JSK, Miloud Iboud a été approché par ses anciens amis dans le monde du football pour lui signifier que certaines parties malintentionnées, notamment en Kabylie tentent de récupérer et d’exploiter à des fins politiciennes pour ne pas dire séparatistes  Mellal et la dynamique du mouvement créé autour de la JSK».
Du fait de la conjoncture sensible que connait l’Algérie et des échéances qui attendent le pays dans les prochains mois, le Pouvoir a émis le souhait que Mellal ne sorte pas du cadre sportif, estimant que les risques de dérapage ne sont pas à exclure en Kabylie qui demeure une région très sensible, a-t-on expliqué.
Du fait de toutes ces données, on comprend à présent les raisons de la rencontre Zetchi-Mellal, la FAF s’étant engagée de lever la suspension du président de la JSK tout en l’invitant à calmer les esprits. Le président de la JSK a également été reçu au ministère de l’Intérieur pour lui expliquer et surtout le sensibiliser sur  l’impact du football et de la JSK sur la stabilité du pays… 
Amir Hani