Premier déplacement "test" du député M’jid El Guerrab en Algérie - DIA
36414
single,single-post,postid-36414,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Madjid GRAB

Premier déplacement « test » du député M’jid El Guerrab en Algérie

DIA -08 Octobre 2018: M’jid EL GUERRAB, député de la 9e circonscription des Français établis hors de France, se rendra en Algérie du 11 au 16 octobre prochain, a rapporté un communiqué de l’Ambassade de France. Il sera tout d’abord à Alger, où il rencontrera Monsieur Xavier DRIENCOURT, Ambassadeur de France en Algérie et Monsieur Marc SEDILLE, Consul général de France à Alger. Particulièrement mobilisé sur les questions de scolarité à l’étranger, il visitera ensuite le Lycée international Alexandre Dumas.
Membre de la Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la croissance et la transformation des entreprises (PACTE), il travaille activement pour soutenir les entrepreneurs français à l’étranger et faciliter le développement de leurs entreprises. Afin de nourrir sa réflexion et son travail parlementaire, il visitera des entreprises françaises établies en Algérie et rencontrera des acteurs économiques de premier plan.
Il tiendra par ailleurs une permanence parlementaire et recevra, à cette occasion, ses compatriotes français qui résident en Algérie.
Puis, il se rendra à Timimoun pour visiter la Micro-Ferme Ecologique et Innovante ‘’ la Clé des Oasis’’. Il souhaite mettre en valeur les travaux remarquables de cet établissement. Dans les semaines qui viennent, Monsieur EL GUERRAB envisage de se rendre à Oran, Constantine et Annaba. 

Elu en juin 2017 député de la neuvième circonscription des Français établis hors de France et siège au sein du groupe parlementaire de La République en marche, puis en tant que député non-inscrit, après sa mise  en examen pour « violences »contre un militant socialiste. Son élection fût le théâtre d’une véritable bataille électorale.

Soutenu par l’ancien ministre de l’intérieur Gérard Collomb et la sénatrice franco-algérienne Bariza Khiari connue pour ses positions pro-marocaines, il avait affronté la sénatrice (ex-Europe Écologie Les Verts et Mouvement démocrate) de Paris l’algérienne Leila Aïchi, candidate au nom de l’accord avec le MoDem, qui a été accusée d’avoir une sympathie pour le Front Polisario. 

Né en France et fils d’un immigré marocain venant du village de Aït Ishaq, dans les montagnes berbères du Maroc, M’jid EL GUERRAB, s’exprime bien en arabe et sa venue en Algérie, sera à coup sûr très suivie par les responsables algériens.  

Salim Bey