Présenté comme la source du choléra: Colère des habitants de Hamr el Ain à Tipaza (Vidéo) - DIA
34981
single,single-post,postid-34981,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-EAU SI EL KEBIR

Présenté comme la source du choléra: Colère des habitants de Hamr el Ain à Tipaza (Vidéo)

DIA-25 août 2018: Les habitants de Hamr el Ain dans la wilaya de Tipaza ont dénoncé avec virulence devant les caméras de la chaîne El Bilad Tv les allégations du ministère de la santé, qui ont présenté leur source de Sidi El kebir comme origine de départ de l’épidémie de choléra. Les habitants de cette commune devenus la risée des médias se sont rassemblés pour protéger leur eau de source et dénoncer la désinformation en buvant en direct de l’eau de cette source. 

L’eau de source de Sidi El Kebir (Tipasa) a été « condamnée et interdite à la consommation », par les autorités locales après avoir révélé la présence du vibrion cholérique, indique samedi le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, dans un communiqué.

« Le contrôle bactériologique de l’eau de source Hamr El Ain (Sidi El KEBIR) de la wilaya de Tipasa a révélé la présence du vibrion cholérique. De ce fait, cette source, a été condamnée et interdite à la consommation« , précise le ministère

Les autorités locales ont procédé à la destruction de la source de Sidi EL Kebir en présence d’un important dispositif de sécurité. Les habitants ont dénoncé cette destruction affirmant qu’aucun cas de Choléra n’est originaire de Hamr El Ain. 

Amel Bouchaib