BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le président Abdelaziz Bouteflika « se porte bien »

DIA-09 mars 2017: Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a indiqué jeudi à Tunis que le président de la République Abdelaziz Bouteflika « se porte bien ».

« Le président de la République se porte bien et vous transmet ses salutations », a affirmé M. Sellal qui répondait à la question d’un journaliste à l’issue des travaux de la 21e session de la grande commission mixte algéro-tunisienne.

La 21e session de la grande commission mixte algéro-tunisienne co-présidée par MM. Sellal et Youcef Chahed a été sanctionnée par la signature de 8 accords et mémorandums d’entente dans différents domaines.

APS

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Le Pen Bourdin

Marine Le Pen fait l’éloge des services secrets algériens sur BFMTV (Vidéo)

DIA-23 mars 2017: La candidate à l’élection présidentielle française Marine Le Pen a fait l’éloge des ...

Un commentaire

  1. Un député de TAJ paie ses dettes avec des «chèques sans provision
    il y a 2 ans El Watan Actualité

    inPartager
    Les ravages de l’immunité parlementaire sont inestimables. Au nom de cette «protection» que donne la Loi fondamentale, certains membres du Parlement se permettent tout. Y compris le «droit» d’escroquer des citoyens. C’est ce que vient de faire un député apparenté à TAJ, le parti de Amar Ghoul. Kamel Mida est député d’Alger. Quelques mois seulement après avoir décroché son mandat de député, il «achète», en janvier 2013, un lot de terrain à Alger. La parcelle, d’une superficie de 8950 m2 est située à proximité de la cité Malki, à Ben Aknoun. Le quartier est très prisé. Le terrain appartenait aux héritiers Chkiken. Ces derniers, au nombre de 49, ont vendu le terrain au parlementaire à raison de 120 000 DA le mètre carré. Le nouvel acquéreur n’a pas d’argent. Avec l’accord de quelques héritiers (certains ne sont même pas mis au courant), il promet de bénéficier d’un crédit bancaire pour lancer une promotion immobilière. Des héritiers avec qui nous avons discuté, dont Nadia Bensmaïa et son frère (représenté par son épouse), disent qu’ils n’ont pas été associés à la transaction conclue devant un notaire «proche du député». Certains se trouvent à l’étranger. Mais ils sont mis devant le fait accompli. Ils réclament leur dû. Le député promet. Mais il n’y a rien de concret. Et pour mieux «rassurer» ses vis-à-vis, il leur donne des chèques. Ces derniers s’avèrent être sans provision. Les banques concernées (notamment CPA et Société générale) fournissent même des documents attestant que les chèques sont sans provision. Les deux dames exhibent des mises en demeure envoyées par les avocats. Sans réponse. «Kamel Mida nous répond au téléphone. Il promet à chaque fois de payer à la fin du mois. Mais il n’y a rien. Cela dure depuis deux ans», indique Nadia Bensmaïa. Cette plaignante n’est pas la seule dans ce cas. Le mis en cause aurait donné des chèques à tous les héritiers. A l’exception de certains, tous se sont avérés sans provision. Contrairement à Nadia Bensmaïa, ils n’ont pas tous déposé une plainte. «Nous avons déposé une plainte au tribunal de Koléa. La requête sera transmise à la cour de Tipasa qui va faire une demande de levée de l’immunité parlementaire au président de l’APN. Nous attendons la suite», affirme, pour sa part, Me Bouakil, avocat de Mme Bensmaïa. Contacté, le député de TAJ ne nie pas les faits. Il refuse par contre d’admettre la notion de «chèque sans provision». Il s’agit, pour lui, de «chèques de garantie». En tout cas, dit-il, «celui qui se sent lésé n’a qu’à saisir la justice». Un défi ? Pendant ce temps, les héritiers Chkiken indiquent que le nouvel acquéreur commence déjà à vendre des parties du terrain dont le montant n’a toujours pas été réglé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *