Le Président Bouteflika condamne "énergiquement l'odieux attentat" de Londres - DIA
17276
single,single-post,postid-17276,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
File - In this Dec. 8, 2010 file photo, Algeria's President Abdelaziz Bouteflika briefs the media after a meeting with German Chancellor Angela Merkel at the chancellery in Berlin. Algeria's state news agency is quoting the country's president as saying Thursday, Feb. 3, 2011, the state of emergency that has been in effect since 1992 will be lifted in the "very near future."  (AP Photo/Shane McMillan, file)

Le Président Bouteflika condamne « énergiquement l’odieux attentat » de Londres

DIA-24 mars 2017: Le président de la République, Abdelaziz  Bouteflika, a condamné jeudi « énergiquement l’odieux attentat » survenu  mercredi à Londres et qui a fait plusieurs morts et blessés.

« C’est avec une grande émotion et une profonde indignation que j’ai appris  l’odieux attentat survenu à Londres, endeuillant votre pays, en faisant  plusieurs morts et blessés », a écrit le Président Bouteflika dans un  message adressé au Premier ministre britannique, Theresa May.

« En cette douloureuse circonstance, je voudrai vous exprimer, au nom du  peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, nos plus  sincères condoléances à vous-même, au peuple britannique ami et aux  familles des victimes, et vous assurer de ma solidarité et de ma compassion », a assuré le chef de l’Etat.

« L’Algérie condamne énergiquement cet acte barbare dont l’objectif est de  semer la mort et la désolation mais aussi de provoquer une fracture  civilisationnelle à travers le monde et à l’intérieur des pays. Aussi,  appelle-t-elle à une réponse globale et concertée, sous l’égide des Nations unies, face au terrorisme, fléau qui menace gravement l’ensemble de la  communauté internationale ».

Envoyer un commentaire