BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le Président Bouteflika instruit le gouvernement de communiquer et d’expliquer les réformes au peuple algérien

DIA-06 septembre 2017: Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a instruit le gouvernement de communiquer davantage et d’expliquer aux citoyens la teneur et les objectifs des réformes politiques et économiques prônées par l’Etat. Il s’agit d’empêcher les oiseaux de mauvais augure de colporter des informations tendant à alarmer les Algériens. Pour ce faire, le gouvernement doit communiquer et parler aux citoyens, autrement ce sont les autres parties hosties au Pouvoir qui manipuleront à leur guise l’information, pour alimenter la rumeur sous toutes ses formes.
Le président de la République qui a présidé Conseil des Ministres ce mercredi Intervenait à l’issue de l’adoption du Plan d’action du gouvernement. Il a instruit le gouvernement de travailler avec diligence et détermination à répondre aux attentes de la population, à faire progresser le processus de réforme et de modernisation du pays dans tous les domaines, et à faire avancer la construction d’une économie de plus en plus diversifiée.
Le chef de l’Etat a également chargé le gouvernement d’accompagner ses efforts d’une communication dynamique, afin d’expliquer le sens véritable des réformes qui seront mises en route, à l’effet d’y faire adhérer la société, en cette phase où le pays est confronté à de nombreux défis.
Le peuple algérien ne mérite pas de connaître une nouvelle panne de développement
Le président de la République est intervenu une nouvelle fois à l’issue de l’adoption du projet de loi portant amendement de la loi sur la Monnaie et le crédit. Ce projet de loi permet d’introduire le financement non conventionnel au profit du Trésor public.
A ce propos, le président de la République a souligné que le peuple algérien qui a tant versé de sacrifices pour transcender la tragédie nationale et renouer ensuite avec le développement depuis près de deux décennies, mérite de ne pas connaître une nouvelle panne de développement après celle qu’il a vécue à la fin des années quatre-vingt.
Le chef de l’Etat a ajouté que si le recours au financement non conventionnel permettra au pays de continuer d’avancer, cette formule novatrice interpelle également chacun pour prendre conscience de la difficulté de la période et du sursaut que cela exige.
Il a poursuivi en soulignant que les partenaires sociaux et le Gouvernement sont en devoir de faire preuve de solidarité et de coordination, pour garantir la progression des réformes dans la paix sociale. Les travailleurs sont donc appelés chacun dans son secteur, à redoubler d’efforts pour faire avancer les réformes destinées à moderniser la gestion du pays et notamment l’efficacité et la compétitivité de son économie, pour offrir au pays des revenus substantiels à même de garantir sur le long terme, la pérennité de la justice sociale et de la solidarité nationale, a relevé le président de la République.
Le Président Bouteflika a indiqué aussi que, c’est parce que l’Algérie dispose encore d’une indépendance économique extérieure grâce au remboursement anticipé de sa dette et à l’accumulation des réserves de change, qu’elle peut recourir aujourd’hui souverainement au financement interne non conventionnel pour éviter une régression de sa croissance qui serait dangereuse économiquement mais aussi socialement.
Il appartient donc à chacun de nous, par de-là tout clivage, y compris politique, de s’associer à la préservation de l’indépendance économique et financière du pays par l’adhésion aux réformes et aux efforts que cela requiert, a conclu le président de la République.
 
Amir Hani 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-ACCIDENT 2

17 morts dans un accident de la circulation au Sud du pays

DIA-21 septembre 2017: Une collision entre deux véhicules de transport a fait 17 morts, dont ...