Le président Bouteflika procède à de nouveaux changements dans les structures de l’armée - DIA
35056
single,single-post,postid-35056,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Gaid-Salah-et-Bouteflika

Le président Bouteflika procède à de nouveaux changements dans les structures de l’armée

DIA-27 août 2018: Les changements opérés par le président de la république et ministre de la défense nationale, Abdelaziz Bouteflika a donné du tournis aux rédactions de la presse nationale et internationale. Contrairement à ce qui a été écrit par le quotidien londonien El Hayet cette semaine et repris par le média électronique Algérie patriotique, appartenant à la famille Nezzar, le chef de l’Etat a poursuivi son opération de changement dans les structures de l’armée, en mettant aujourd’hui fin aux fonctions d’Abderrezak Cherif, commandant de la 4e RM. Ce dernier a été remplacé par le général Hassen Alaïmia.

Dans le même ordre, le chef de l’Etat a mis fin aux fonctions du général-major Ahcène Tafer, commandant des Forces terrestres de l’ANP depuis 2004. Il a été remplacé par le général-major Saïd Chenagriha, qui occupait jusque-là le poste de commandant de la 3e Région Militaire de Béchar.  C’est le seul chef de région qui échappe à la mise à la retraite. Son successeur à la tête de la 3e Région militaire, n’a pas encore été nommé.

En revanche, le poste de commandant de la 6e RM, qui avait été laissé vacant par le général-major Meftah Souab, sera pour sa part occupé par le général-major Mohamed Adjroud.

Dans l’ordre des changements, seul le commandant de la 5e Région Militaire (Constantine), le Général-major Ammar Athamnia, est pour le moment épargné par ce vaste mouvement. Un poste qu’il occupe depuis 2015 en succession au général de corps d’Armée Ben Ali Ben Ali, qui avait été nommé commandant de la Garde républicaine. En l’espace, d’un mois, le président de la République a mis à la retraite 13 généraux importants, ce qui fait de cette opération de changements à la tête des importantes structures de l’armée, comme la plus importante depuis l’indépendance.

Une opération qui n’a pas été médiatisée par la cellule de communication du MDN et par la majorité des médias publics et certains médias privés, en raison de la sensibilité des postes remaniés. Il n’est pas exclu que le chef de l’Etat-major de l’ANP, vice-ministre de la défense nationale, le général de corps d’armée, Ahmed Gaid Salah procéde prochainement  à l’installation officielle des nouveaux chefs de régions militaires.   

Salim Bey