BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le Président Bouteflika reçoit le président du Conseil saoudien de la Choura

DIA-20 décembre 2017: Comme annoncé la veille par DIA, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu ce mercredi à Alger, le président du Conseil saoudien de la Choura, Abdallah Ben Mohammad Ben Ibrahim Al-Cheikh, en visite de quatre jours en Algérie. 
L’audience s’est déroulée en présence du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.
La coopération entre les deux pays « sera renforcée davantage à l’avenir à la faveur des rencontres tenues avec les différents responsables algériens », a déclaré le président du conseil saoudien de la Choura à la presse à l’issue  de l’audience que lui a accordée le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
Il a indiqué que la rencontre a permis d’informer le président Bouteflika sur la situation en Arabie Saoudite où « tout va bien » et sur les problèmes auxquels sont confrontés les pays voisins, saluant, à ce propos, « la sagesse du serviteur des deux Lieux Saints ».                         
Le responsable saoudien a indiqué que le président Bouteflika l’a chargé de transmettre « ses salutations au serviteur des deux Lieux Saints ainsi qu’à son altesse le prince héritier » et s’est dit « rassuré de la situation dans la région, particulièrement dans le royaume saoudien ».
L’audience coïncide notamment avec les provocations américaines contre El Qods Echarif et le fameux tifo au stade de Ain Mlila où une banderole a été brandie par les supporters du club de la ville. Sur ce tifo qui a provoqué l’ire des dirigeants saoudiens, on pouvait apercevoir les visages du président américain, Donald Trump et du roi de l’Arabie Saoudite, Selmane Ben Abdelaziz. Il y a est inscrit : «two faces of the same coin».
Dans la soiré de mardi le ministère de la Justice aurait été instruit d‘ouvrir une enquête sur cette banderole portant atteinte au souverain saoudien.
« Le procureur de la République, territorialement compétent a ordonné l’ouverture d’une enquête sur l’incident de la banderole portant atteinte au souverain saoudien, déployée au stade de Ain M’lila (Oum El Bouaghi) » a indiqué M. Louh, relevant que les résultats préliminaires ont fait ressortir qu’il s’agit d’un « acte individuel et isolé« . 
Le ministre a rappelé que l’Algérie et l’Arabie Saoudite étaient « deux pays frères unis par des relations historiques, qui se sont raffermis au fil des années, en plus des liens de fraternité, de coopération et de solidarité ».
Le peuple algérien « attaché aux valeurs de fidélité et de loyauté est hostile à l’atteinte à ses frères, particulièrement ceux qui l’ont soutenu durant sa guerre de libération pour le recouvrement de sa souveraineté nationale », a soutenu le Garde des sceaux, rappelant, dans ce sens, que le
Serviteur des deux Lieux Saints de l’Islam, souverain du Royaume d’Arabie Saoudite, le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud, en 1956 prince de la région de Riadh, a été à la tête du Fonds de solidarité mis en place par le Roi Saoud pour le soutien du peuple algérien dans sa guerre de libération.
Il a ajouté que le prince Faycal  Ben Abdelaziz fut le premier à soutenir le peuple algérien lors du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954 et appelé à l’inscription de la cause algérienne au Conseil de sécurité de l’ONU.
Par ailleurs, la Ligue de football professionnel aurait infligé une sanction d’un match à huis clos à l’équipe de Ain Mlila qui a terminé à la première place le championnat de Ligue 2. 
Amir Hani
 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-MDS dg

La régie foncière de la Wilaya d’Alger veut récupérer le siège du MDS

DIA-21 février 2018: Le parti MDS (Mouvement démocratique social) a annoncé hier dans une conférence de presse que ...