DIA | Présidentielle : 200 experts en droit pour étudier les dossiers des candidats
45981
post-template-default,single,single-post,postid-45981,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Présidentielle : 200 experts en droit pour étudier les dossiers des candidats

DIA-09 octobre 2019: Quelque 200 experts en droit relevant de la commission juridique de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) seront désignés pour l’étude des dossiers des postulants aux élections présidentielles du 12 décembre prochain, a indiqué mercredi à Bechar, Adel Bourghazane, membre de cette autorité.

« Ils seront 200 experts à prendre en charge l’étude et la conformité des dossiers des candidats aux prochaine élections présidentielles du 12 décembre, au titre des activités et missions confiées à la commission juridique de l’ANIE », a-t-il affirmé lors de la cérémonie d’installation du coordinateur et des membres de la délégation de wilaya de l’ANIE.

« L »étude des dossiers des candidats à ce rendez-vous électoral très important pour le pays se fera en toute transparence et selon les critères retenus par la loi », a-t-il souligné lors de son intervention au cours de la cérémonie d’installation.

Abordant le sujet de la fraude, le représentant de l’ANIE a tenu à signaler que « la loi sera appliquée dans toute sa rigueur aux auteurs de pareil acte ».

« A ce titre, nous encourageons et incitons les citoyens à prendre part activement aux différentes phases des élections pour superviser l’ensemble de cette opération de vote au niveau de leurs collectivités respectives », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, 137 postulants à la candidature pour l’élection présidentielle du 12 décembre prochain ont procédé, jusqu’à mercredi, au retrait des formulaires de souscription des signatures individuelles

Intervenant lors d’une conférence de presse, M. Draâ a précisé que 137 postulants à la candidature pour l’élection présidentielle du 12 décembre prochain, réunissant les conditions exigées, à savoir la nationalité algérienne, le diplôme universitaire et l’âge légal de 40 ans, avaient procédé jusqu’à mercredi au retrait des formulaires de souscription des signatures individuelles.

Il a fait savoir que l’ANIE achèvera l’installation des ses délégations de wilaya « avant vendredi prochain », soulignant que les délégués de wilaya désignés « disposent d’une formation en Droit et sont réputés pour leur probité et leur bonne conduite ».

A une question sur les entraves ayant émaillé l’installation de la délégation de Djelfa, et après avoir assuré que « cette wilaya est mobilisée pour la réussite de l’élection présidentielle », le chargé de communication auprès de l’ANIE a expliqué que « ce qui s’est passé est le fait d’un individu qui, n’ayant pas retrouvé son nom sur la liste des délégués de cette wilaya, a incité un groupe de jeunes à semer l’anarchie ». « A présent, il n’y a plus aucun problème dans cette délégation qui travaille dans le calme », a-t-il soutenu.

Concernant les communes dans lesquelles la collecte de signatures a été « entravée », M. Draâ a estimé que « par rapport au nombre total de communes que compte le territoire national (1.541 communes), le nombre de communes concernées par les entraves est infime », assurant que l’opération « se déroule normalement dans 97% des communes du territoire national ».

Mettant en avant le fait que l’ANIE n’est pas une « autorité de coercition », il a appelé les secrétaires généraux des communes, les notaires et les huissiers de justice à faciliter l’opération de validation des formulaires de signatures pour chaque personne réunissant les conditions car, a-t-il dit, « il s’agit d’un droit constitutionnel pour l’électeur et le postulant à la candidature ».

M. Draâ a, par ailleurs, indiqué que l’ANIE « adoptera une méthode scientifique pour le tri et la vérification des formulaires de souscription des signatures » des candidats.