DIA | Présidentielle 2019 : Mesdour dénonce les candidats qui paient les citoyens pour remplir les formulaires de signature
45942
post-template-default,single,single-post,postid-45942,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Présidentielle 2019 : Mesdour dénonce les candidats qui paient les citoyens pour remplir les formulaires de signature

DIA-07 octobre 2019: Le candidat à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain, Fares Mesdour, a menacé de retirer sa candidature en signe de protestation contre des pratiques qu’il croyait «révolues car utilisées par l’ancien système politique», pour reprendre ses propos, selon de l’Autorité nationale indépendante des élections. Il a dénoncé le comportement de certains candidats qui paient des citoyens pour remplir les formulaires de souscription individuelle. Mesdour a précisé que ces comportements ont été observés dans plusieurs APC du pays et qu’il avait attiré l’attention de l’Autorité nationale indépendante des élections que préside Mohamed Charfi.

La nouvelle loi organique relative au régime électoral prévoit que le candidat à la présidence doit présenter une liste comportant cinquante-mille (50.000) signatures individuelles au moins, d’électeurs inscrits sur une liste électorale. Ces signatures doivent être recueillies à travers au moins 25 wilayas. Le nombre minimal des signatures exigées pour chacune des wilayas ne saurait être inférieur à 1200.

Amir Hani