Les présidents d'APC exigent l'augmentation de leurs salaires - DIA
27474
single,single-post,postid-27474,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-élus

Les présidents d’APC exigent l’augmentation de leurs salaires

DIA-19 janvier 2018: Les présidents des Assemblée populaire communales (APC) ont profité de la réunion organisée jeudi par le ministère de l’intérieur pour exiger que leurs salaires et autres indemnités soient augmentés. Ils ont relevé que le salaire d’un Maire oscille entre 50 et 65 000 dinars, estimant que le salaire d’un président d’APC est sous-estimé et doit être considéré comme un député.

Mieux encore, les Maires ont fait part au ministre de l’Intérieur de leur vœu de bénéficier d’une immunité spéciale pour les P/APC, au même titre que l’immunité parlementaire des députés.
On aura constaté que nos valeureux Maires ne se soucient que de leurs intérêts strictement personnels et ont relégué au second plan les préoccupations des citoyens qui les ont élus. Pourtant, dans son message, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a exhorté les Maires à tenir leurs promesses vis-à-vis des citoyens qui les ont élus.
Amir Hani