Prière de l'absent à la mosquée Ketchaoua en l'absence de Bensalah, Bouhadja et Ouyahia - DIA
30915
single,single-post,postid-30915,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-ketchaoua

Prière de l’absent à la mosquée Ketchaoua en l’absence de Bensalah, Bouhadja et Ouyahia

DIA-13 avril 2018: La prière de l’absent a été accomplie juste après la prière hebdomadaire de vendredi à travers le territoire national dans l’émotion et la sérénité. A Alger et plus précisément à la mosquée Ketchaoua, inaugurée par le président de la République Abdelaziz Bouteflika lundi dernier, la prière de l’absent a été accomplie en présence des plusieurs membres du gouvernement, conduite par le ministre de l’intérieur Nouredine Bedoui, venus compatir avec les familles des victimes du crash de l’avion militaire ayant fait 257 morts mercredi dernier à Boufarik.
Cependant, on aura remarqué l’absence des hommes d’Etat, à savoir ceux qui ont l’habitude de représenter le président de la République, à savoir le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah en sa qualité de numéro 2 au niveau de l’Etat algérien, le président de l’APN Said Bouhadja qui est numéro 3 ainsi que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.
En revanche, plusieurs ministres du gouvernement et des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger ont accompli cette prière pour se recueillir à la mémoire des victimes du crash.
Pour ce qui des prêches des imams qui ont dirigé la prière du vendredi à travers le territoire national, il a été axé sur le courage et la bravoure des victimes du crash qui sont, pour la plupart, des soldats qui accomplissent leur service militaire et affectés dans les zones frontalières du pays.
Les imams ont été unanimes à rendre hommage à ces victimes qui sont les martyrs du pays. Ils ont également compati avec les familles des victimes en ces pénibles moments de douleur et de chagrin.

Le ministre des Affaires Religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, qui a supervisé officiellement l’accomplissement des prières du vendredi et de l’absent à la mosquée Ketchaoua, a déclaré que les victimes de ce crash d’avion qui « ont sacrifié leurs vies, leurs biens et leurs familles, pour défendre l’Islam, la souveraineté et la liberté comptent parmi les chouhadas ». M. Aissa a salué les actions de bienfaisance menées par les habitants de Bab El Oued et de la Casbah, proches de la mosquée, dédiées à la mémoire des victimes de cette tragédie, ayant permis de consolider davantage l’unité des Algériens et prôner les valeurs du sacrifice et de l’amour de la patrie.

Mohamed Nassim