Propos de Driencourt sur l'affaire des crânes des résistants algériens: Les précisions de l'Ambassade de France - DIA
29056
single,single-post,postid-29056,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Driencourt Xavier

Propos de Driencourt sur l’affaire des crânes des résistants algériens: Les précisions de l’Ambassade de France

DIA-27 février 2018: Le 27 février 2018, certains médias ont relayé une information erronée concernant les propos tenus par l’Ambassadeur de France, M. Xavier Driencourt, lors d’une conférence de presse à Annaba le 26 février, au sujet de la demande officielle faite par l’Algérie à la France de restitution de crânes de résistants algériens conservés au Museum d’histoire naturelle de Paris.

L’Ambassade de France a diffusé un rectificatif en rappelant les propos exacts tenus par l’Ambassadeur qui a, au contraire, confirmé au cours de cette conférence de presse, qu’une demande officielle avait été faite en décembre 2017 par les autorités algériennes pour la restitution de ces crânes : 

« Il y a eu dans le courant du mois de décembre une demande officielle faite par votre Ambassade à Paris auprès du Ministère français des Affaires étrangères, une demande officielle de restitution des crânes. C’était la première étape.

La deuxième étape, c’est une procédure qu’on appelle de déclassification du patrimoine national français.

La troisième étape, c’est le vote d’une loi par l’Assemblée nationale et par le Sénat pour restituer ces crânes des combattants algériens à l’Algérie. Le projet de loi est en cours de dépôt actuellement.

La quatrième étape, ce sera le vote de la loi ».