DIA | Quand l’équipe d’Algérie joue à domicile ……en France (Vidéo)
46119
post-template-default,single,single-post,postid-46119,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Quand l’équipe d’Algérie joue à domicile ……en France (Vidéo)

DIA-15 octobre 2019: Jamais un pays n’a rassemblé autant de supporters dans un stade en France comme l’Algérie.  L’Algérie qui jouait à l’extérieur de son pays était visiblement chez elle….en France! Les 40 000 spectateurs du stade Paul Mauroy du match Algérie-Colombie était à 99% algériens. En l’espace 2 heures tous les tickets étaient vendus sur le net. Avec plus 3 millions d’algériens établis en France, il était presque normal de remplir le stade. Les algériens l’avaient prouvé en 2001, en remplissant l’immense stade de Saint Denis lors du match historique contre la France. Cette fois, c’est contre la Colombie que l’Algérie a affiché sa popularité et sa puissance dans l’hexagone. Ils sont venus avec des amis, en couple, en famille, parfois toutes générations d’immigrés étaient présentes dans le stade. Ils sont venus des quatre coins de la France: de Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Lille mais aussi de Londres, de Bruxelles et même de Suisse et d’Italie. Leur rêve était de découvrir leur équipe tant admiré et qui leur a ramené le bonheur et une grande fierté durant la CAN 2019.    

Et l’image la plus forte demeurera le Qassaman entonné par l’ensemble du public du stade de Lille. Un Qassaman qui donne des frissons et démontre que les algériens aime leur pays et sont jaloux de leur identité et de leur culture. 

Un public qui était attentif et respectif de son équipe, car quand quelques jeunes ont bravé l’interdiction et ont pénétré sur le terrain des millions de spectateurs ont commencé à les siffler affichant leur refus de gâcher la fête comme en 2001. 

Plus qu’un match de foot, c’est un test social qui prouve si besoin est que malgré leur présence sur le sol français pendant des années, des millions d’algériens ont toujours leur cœur en Algérie. Certains ne connaissement même pas le bled, mais reste fidèle à mort aux verts. Et les fennecs ont bien rendus l’ascenseur à leur cher public en remportant le match d’une fort belle manière, 11 ans après leur dernière victoire sur un stade français.       

Amel Bouchaib