DIA | Qui est le nouvel ambassadeur du Maroc en Algérie désigné par le Roi Mohamed VI
52724
post-template-default,single,single-post,postid-52724,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Qui est le nouvel ambassadeur du Maroc en Algérie désigné par le Roi Mohamed VI

DIA-07 juillet 2020: En marge du Conseil des ministres du royaume du Maroc tenu ce lundi à Rabat le roi Mohammed VI a entériné la nomination de 19 ambassadeurs dont l’Ambassadeur du Maroc en Algérie. Le Roi du Maroc a nommé un diplomate spécialiste du monde arabe, qui a passé ses deux dernières missions dans les pays du Golfe, puisqu’il a été chef de la mission diplomatique du Royaume marocain aux Bahreïn et aux Emirats Arabes Unis.

L’Ambassadeur désigné par le roi du Maroc est M. Mohamed Ait Ouali, un diplomate érudit né en 1959 à Meknès et d’origine amazigh (Chleuh). Le diplomate marocain est titulaire d’une licence en philosophie de la Faculté des lettres et des sciences humaines à Rabat, d’un diplôme des  Etudes Approfondies dans la même discipline à l’université du Caire (1985) et d’un doctorat de troisième cycle en 1991 à Rabat, M. Ouali a été nommé en 1994 conseiller à l’ambassade du Maroc en Egypte puis chargé d’études au cabinet du ministre des affaires étrangères et de la coopération en juillet 1999.
En février 2000, M. Ouali a été désigné vice-président de la mission diplomatique marocaine en Tunisie avant d’occuper le poste de chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Tunis. Il a aussi assumé la fonction de délégué permanent du Royaume auprès de l’ALECSO en août 2001. Il a été nommé en septembre 2004, ministre délégué à la Direction des affaires arabes et islamiques.
M. Ouali, qui est marié et père de deux enfants, est l’auteur de deux ouvrages intitulés: « la philosophie politique dans la pensée arabe, cas de Abou Hamed Al Ghazali » (1997) et « le pouvoir politique » (2001).

La nomination de ce nouvel ambassadeur intervient dans un contexte diplomatique très tendu entre Rabat et Alger, notamment suite à l’incident diplomatique provoqué par le consul du Maroc à Oran et les tensions entre les deux pays suite à l’annonce du Maroc de construire une base militaire proche de la frontière algérienne.

Amir Hani