BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Rachid Boudjedra victime d’une humiliante caméra cachée, Ennahar s’excuse (Vidéo)

DIA-01 juin 2017: La caméra cachée n’a pas été beaucoup regardée mais la vidéo multi-partagé a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux où de nombreux intellectuels, journalistes, penseurs et artistes ont exprimés leur rage et leur colère contre la chaîne Ennahar Tv qui avait organisé puis diffusé une caméra cachée touchant le grand écrivain Rachid Boudjedra.

C’est dans le programme de caméra cachée Rana Hkamnak VIP 2 réalisé par deux journalistes du quotidiens Ennahar, que l’écrivain est tombé. Après Echourouk Tv qui a révélé l’athéisme de Boudjedra, la chaîne Ennahar Tv voulait le convertir avec une manière indélicate dans l’Islam, en le poussant notamment à réciter la chahada.

La blague de mauvais goût n’a pas eu le résultat escompté et l’écrivain qui est connu pour son caractère difficile est partie d’une manière violente, transformant une caméra cachée en scène de désolation.  Les images qui ont suivis montrant l’écrivain quittant le plateau en insultant tous le monde a choqué les téléspectateurs qui se sont exprimés d’une manière directe sur les réseaux sociaux.

L’une des premières réactions a été celle de la journaliste de Dzair Tv Farida Ait Kaci qui a écrit sur son profil facebook:

« Ce soir je pleure: Je pleure l’escargot qui fut entête. ..je pleure ce métier en lequel j’ai cru. ..pour lequel j’ai sacrifié tant de choses. ..Ce soir je pleure l’art. ..la literature. .. la musique. Je pleure mes aînés. .. je ne peux que pleurer devant ce néant intellectuel …

Je pleure la politique. ..je pleure la vie de cet homme détruite que dire de sa famille : je la pleure encore plus. .. Je pleure finalement pour moi. .. Comment ont ils osé s’attaquer à Boudjedra ?!

Même réaction de l’organisateur de spectacle TariK Ouhadj, qui a souhaité interpellé l’ARAV en déclarant: « Je viens de voir le pire des programmes jamais vu sur une chaîne TV… La caméra cachée faite à Monsieur Rachid Boudjedra sur Ennahar TV est une honte, une atrocité visuelle et auditive, une insulte à l’ensemble des intellectuel(le)s de ce pays, aux femmes et hommes des médias, à l’Algérie, à sa révolution et à son histoire.
Comment en sommes-nous arriver là ?? Si bas !! Alors qu’on y était déjà…J’irai demain matin à l’ARAV dénoncer cela, en tant que citoyen libre de ce pays. Et j’assume cette démarche. 

Le tollé général provoqué par ce programme et surtout par l’incompétence des journalistes qui ont commis cette caméra cachée a poussé le Directeur général du groupe Ennahar Anis Rahmani à reconnaître officiellement la faute sur tweeter indiquant que ce programme a dépassé les règles de déontologie d’Ennahar TV.

Enfin les algériens attendent la réaction de l’Arav qui a manqué d’autorité en fermant les yeux sur certains programmes qui ont dépassé la ligne rouge et qui ne correspondent pas à la mentalité de la société algérienne.

Salim Bey

DIA-ANIS RAHMANI

 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Madjer

Rabah Madjer se défend : «Mon meilleur diplôme, c’est mon vécu» (Vidéo)

DIA-20 octobre 2017: Le nouveau sélectionneur national, Rabah Madjer s’est défendu devant les médias à ...

3 commentaires

  1. En attaquant a la personne de la trempe de rachis boudjedra encore c est une attaque a la libre pensée et c est une attaque contre les intellectuels les iislamistes

  2. Quelle honte ! Digne des États fascistes qui humilient, malmènent, écrasent publiquement leurs intellectuels quand ils ne les torturent pas ! A pleurer pour cet homme de culture, tant c’est grave. Ce vieillard confiant, ils ont osé le maltraiter de la sorte au risque d’une crise cardiaque. Boudjedra n’est pas de mes auteurs favoris mais qu’il soit victime d’une telle MACHINATION est à vomir. J’espère qu’il portera plainte et que ses tortionnaires psychologiques répondront devant la justice de l’ignominie de leur acte ! Cette machination est significative du délabrement de nos institutions et de nos mentalités, et de nos hautes valeurs en complète régression. Un procès vicieux de sale types, qui s’ignorent bourreaux de l’esprit, et d’une Télévision corrompue et lâche qui appelle le procès des coupables devant les tribunaux ! Boudjedra, nous, épris de justice, de respect des sensibilités politiques quelles qu’elles soient, attachés à respecter la liberté de conscience de chacun, nous sommes avec vous et souffrons de ce qui vous a été indignement infligé. Nous souffrons aussi de ce que l’Islam soit ainsi instrumentalisé pour soi-disant amuser la galerie et donc piétiné dans sa sacralité, et de ce que cette scène violente constitue comme indice et révélateur d’une Algérie à la dérive, ouverte aux exactions en tous genres. N. B-K

    • Bonsoir Monsieur,je voudrais réagir à votre commentaire. Il est regrettable de vous écraser de la sorte devant une émission, certes de bas étage, mais qui nous enseigne une chose : ce même Rachid Boudjedra s’est révélé d’une traîtrise immonde. Je me rappelle d’une émission télé privée où il se déclarait athée avec ostentation. Rachid Boudjedra est un pauvre type sans aucun principe, sans aucune base idéologique et sans convictions. Il est loin d’être un bon écrivain,encore moins ce que l’on faire de lui, de ce que l’on croit de lui. C’est une girouette, un épouvantail, un bouffon. Cette émission a néanmoins réussi à démasquer ce personnage lugubre et sans fondements.Cette caméra cachée a enfin su dévoilé la face cachée de cet écrivaillon aigri,bedeau, ridicule et sans valeur. Pour le reste, c’est de la médiocrité à l’état sauvage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *