La Radio chaîne III parle de Gaid Salah et de Said Bouteflika - DIA
42227
single,single-post,postid-42227,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
radio chaine 3

La Radio chaîne III parle de Gaid Salah et de Said Bouteflika

DIA-04 mai 2019: La chaîne 3 de la Radio nationale est devenue le média public le plus libre du paysage médiatique algérien. Elle ose critiquer sur ses ondes et sur son site le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah et Said Bouteflika, frère de l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
L’article publié sur le site internet de la chaîne 3 et consacré aux marches populaires de ce 11e vendredi, a été titré : les manifestants haussent le ton contre « le double discours du chef d’état-major ».
Dans cet article on pouvait aussi lire que les manifestants  revendiquent «le départ des symboles du régime en place, dont le nom du vice-ministre de la Défense est largement cité. Ils demandent à Gaid Salah de choisir son camp, suite aux tergiversations entre l’acte et le discours notés par les manifestants».
Plus loin, il est écrit que «les manifestants réclament aussi la tête de Said Bouteflika (frère du président démissionnaire), le départ des 2B, allusion faite au chef de l’Etat Abdelkader Bensalah intérimaire et son chef de gouvernement Noureddine Bedoui».
La Chaîne 3 s’est ainsi fortement distinguée par rapport aux autres médias publics qui font montre de souplesse et de beaucoup de nuance dans leurs traitements .  
Amel Bouchaib