DIA | Raouraoua snobe et humilie Bahloul à Abou Dhabi
41876
post-template-default,single,single-post,postid-41876,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Raouraoua snobe et humilie Bahloul à Abou Dhabi

DIA-20 Avril 2019: L’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua, actuel vice-président de l’Union arabe de football (UAFA) a snobé le représentant de la FAF, Amar Bahloul, lors de l’assemblée générale de l’UAFA qui s’est tenue à Abou Dhabi aux Emirats arabes unis à l’occasion de la coupe arabe des clubs de football. Bahloul s’est dit «étonné de la réaction de Raouraoua».  
«Quand j’ai croisé Raouraoua, dans la salle de déroulement de l’AG de l’UAFA, je l’avais salué. J’ai été choqué par sa réaction quand il m’a dit: «il n’y ni salam ni walou !», a raconté Bahloul qui ne s’attendait pas à ce que Raouraoua l’humilie de cette façon.
Pour Bahloul, «Raouraoua a eu un comportement condamnable et de surcroit à l’étranger à l’encontre d’un représentant de la FAF». Il faut relever que Bahloul faisait partie de l’équipe de Raouraoua avant de rejoindre celle de l’actuel président de la FAF, Kheireddine Zetchi. Bahloul a œuvré, au même titre que Zetchi, à démolir tout ce qui a été construit et réalisé par Raouraoua, dont l’hôtel de la FAF qui a été remplacé par la construction de quatre centres de formations, lesquels ont du mal à voir le jour.
Bahloul devrait animer une conférence de presse demain dimanche pour revenir en détail sur cet incident.
 Nassim Fateh