BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Rentrée scolaire : une ambiance festive

DIA-04 septembre 2016: 8.600.000 élèves, tous cycles confondus (primaire, moyen et secondaires) ont rejoint aujourd’hui, dimanche, les bancs des établissements scolaires, à l’issue de vacances estivales, et ce dans une ambiance de fête.

Déjà, la veille, toute la famille était occupée à préparer ce grand jour: repassage des chemises, pantalons ou tee-shirts pour les garçons et pantalons, jupe, tee-shirt ou chemisier pour les filles sans oublier les tabliers obligatoires dans tous les établissements et qui se déclinent en rose pour les filles et bleus ou blanc selon les paliers pour les garçons.

Levée tôt la mère de famille prépare le petit déjeuner puis réveille les enfants qui prennent un bain ou font la toilette, s’habillent, prennent le petit déjeuner –souvent la mère fait des beignets pour les tout petits qui vont pour la première fois à l’école et puis l’enfant, accompagné de son père, ou de sa mère et parfois des deux prend le chemin du savoir.

Arrivé à l’école, généralement une demi-heure ou trois quarts d’heure avant l’ouverture du portail de l’école, l’enfant se met à rechercher ses camarades de l’année passée. Embrassades, poignées de mains, rires. Ce sont de joyeuses retrouvailles sous le regard attendri des parents qui se saluent, la plupart se sont rencontrés parfois l’année précédente devant l’établissement scolaire lorsqu’ils attendaient leurs chérubins.

Peu avant huit heures, le portail s’est ouvert et les enfants, portant des costumes neufs,  tout joyeux entrent dans la cour où les attendent la directrice ou les directeurs et les enseignants (tes), le visage illuminé d’un sourire, car pour la grande majorité le métier d’enseignant a été un choix bien mûri et avec le temps, ils se sont attachés aux enfants qu’ils considèrent un peu comme les leurs.

Huit heures, c’est la levée des couleurs, moment sublime où les enfants et tout le personnel saluent le drapeau rendant hommage aux chouhadas sur l’air de « Kassaman », l’hymne national.

Les élèves, répartis par classes – une classe pédagogique par salle, la double vacation n’existant plus vu les ambitions projets scolaires concrétisés- les élèves font connaissance avec leurs enseignants qui leur donnent la première leçon. Pour cette année, « eddars enamoudadji » (leçon exemple), a été consacré aux Chouhadas. Des bonbons sont remis aux enfants comme signe de bienvenue.

L’enseignant a ensuite donné l’emploi du temps aux élèves ainsi que la liste des fournitures scolaires nécessaires pour chaque matière. Bien entendu, le chef d’établissement, présent à l’école depuis le dimanche 28 août, soit une semaine avant, est passé pour prendre la commande des livres et avec beaucoup de discrétion la liste des enfants appartenant aux familles nécessiteuses – l’Etat offre les livres gracieux et une prime de 3.000 DA pour les aider à supporter les frais engendrés par la scolarisation qui est gratuite et obligatoire jusqu’à 16 ans.

« Nous sommes rentrés une semaine avant pour vérifier que toutes les conditions ont été réunies pour accueillir dans les meilleures conditions nos enfants », a indiqué une directrice d’école ajoutant que tous les moyens ont été dégagés par l’Etat et que les inspecteurs et le directeur de l’Education suivent au jour le jour le bon déroulement de cette rentrée scolaire et que les livres scolaires sont disponibles en nombre suffisant.

Midi, c’est la sortie et les enfants tout heureux sont pressés de rentrer à la maison pour raconter à leur mère, qui entre-temps a préparé une excellent repas, comment s’est passée la matinée.

Cette matinée a été très importante surtout pour les tout-petits, dont certains appréhendaient cette journée. Mais les chefs d’établissement et le corps enseignant étaient là pour les rassurer allant jusqu’à permettre exceptionnellement aux parents d’entrer dans la cour. Une école au centre-ville a même accueilli un clown qui au moyen de jeux – les petits enfants ont formé à sa suite une file rappelant un train, les a fait entrer en classe tout en les amusant.

« La rentrée des classes est une véritable fête pour les enfants ainsi que pour leurs parents. C’est une véritable fête », a souligné une enseignante retraitée qui se rappelle avec une certaine nostalgie les trente-six ans passées dans l’enseignement et qui est toute heureuse de voir qu’un nombre important de ses élèves ont fait des études poussées et occupent des postes de cadre et de responsabilité. « Quelquefois, je suis abordée dans la rue par des hommes et des femmes qui m’embrassent chaleureusement car tenant à me manifester leur reconnaissance pour les avoir bien formés », a confié avec beaucoup d’émotion cette mère de famille qui estime que l’enseignement n’est pas seulement une profession mais une vocation, une très noble vocation.

Djamel BOUDAA    

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-ACCIDENT 2

URGENT: Au moins 1morts dans un accident de la circulation à Ghardaia 

DIA-08 novembre 2017: Au moins 01 morts et plusieurs blessés ont été enregistrés dans un accident de ...

Un commentaire

  1. j’aime bcp l’article bien écrit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *