Réouverture des bureaux des associations FARD et AFEPEC à Oran - DIA
29370
single,single-post,postid-29370,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-ASSOCIATION

Réouverture des bureaux des associations FARD et AFEPEC à Oran

DIA-06 mars 2018: A deux jours de la célébration de la journée internationale de la femme, les autorités locales ont ré-ouvert les sièges des associations FARD et AFEPEC ce matin à Oran, après leur mise sous scellés le 27 février.

« Les deux associations sont encore dans une situation précaire, n’ayant toujours pas reçu d’agréments formels des autorités, en dépit de leurs demandes de mise en conformité avec la loi 12-06 relative aux associations, extrêmement restrictive.  Il est grand  que l’Algérie adopte une nouvelle loi garantissant la liberté d’association avec un régime déclaratif, en conformité avec la Constitution de 2016 et les standards internationaux »  a déclaré Amnesty International, dans un communiqué. 

Plusieurs messages de soutien ont été publiés depuis la fermeture des deux sièges, dénonçant cette décision jugée arbitraire envers des mouvements associatifs et qui plus est de femmes. 

En tout cas, la réouverture des deux sièges a été largement saluée sur les réseaux sociaux par des journalistes et militants des droits de l’homme.  

Amel Bouchaib   

DIA-ASSOCIATION ouverture