Les réseaux sociaux, source d'information populaire mais peu fiable (sondage) - DIA
41690
single,single-post,postid-41690,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-FACE

Les réseaux sociaux, source d’information populaire mais peu fiable (sondage)

DIA-13 avril 2019: Les réseaux sociaux sont une des principales sources d’information pour les Américains et les Canadiens, mais la plupart d’entre eux sont méfiants quant à la fiabilité de ces outils pour s’informer, selon un sondage publié mardi.

Environ la moitié des Canadiens (52%) et des Américains (48%) déclarent s’informer via les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram et Twitter, selon cette enquête réalisée fin mars par Maru/Matchbox pour la Fondation pour le journalisme canadien.

Cependant, moins de la moitié des Canadiens (32%) et des Américains (43%) déclarent faire confiance aux réseaux sociaux comme source d’information, en faisant ainsi à leurs yeux la moins fiable de toutes les manières de s’informer.

Malgré la popularité des réseaux sociaux comme source d’information, « les gens ont moins confiance en ce qu’ils y trouvent », a commenté Sara Cappe, de l’institut Maru/Matchbox, dans un communiqué publié à Toronto.

« De nombreux Canadiens – et Américains – estiment que les +fausses nouvelles+ constituent un problème important et croient que la situation est particulièrement grave aux Etats-Unis », selon elle.

Une écrasante majorité de Canadiens et d’Américains (86% et 84% respectivement) considèrent en effet que les fausses nouvelles constituent un problème majeur pour l’élection américaine de 2020.

Malgré cela, davantage d’Américains (51%) que de Canadiens (37%) considèrent que « les +fausses nouvelles+ sont toujours faciles à repérer ».

Ce sondage s’appuie sur les témoignages de 1.516 Canadiens et de 1.523 Américains et comporte une marge d’erreur de +/-2.5 points de pourcentage.