Réunion des partis de la majorité présidentielle ce dimanche au siège du RND - DIA
38396
single,single-post,postid-38396,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
dia-ouyahia-rnd

Réunion des partis de la majorité présidentielle ce dimanche au siège du RND

DIA-07 Décembre 2018: Les partis de la majorité présidentielle, regroupant quatre formations politiques, se réuniront dimanche prochain au siège du Rassemblement national démocratique (RND) que dirige Ahmed Ouyahia, a-t-on appris auprès du RND. Il s’agit d’une réunion de coordination entre partis de la majorité présidentielle, à savoir le Front de libération nationale (FLN), le RND, Tajamoua Al Djazair (TAJ) et le Mouvement Populaire Algérien (MPA).
Cette réunion intervient dans un contexte particulier. Elle se tiendra sans le controversé ancien SG du FLN, Djamel Ould Abbes. C’est une réunion qui intervient après la proposition lancée par le président de TAJ,  Amar Ghoul, pour la tenue d’une Conférence nationale qui regroupera toute la classe politique. Une proposition ignorée aussi bien par les partis de la majorité présidentielle que ceux de l’opposition.
La réunion de ce dimanche intervient aussi après les déclarations du président du MSP, Abderrezak Makri concernant «un éventuel report» des élections présidentielles du mois d’avril 2019 et tout ce que cela a suscité comme réactions et commentaires.
En ce sens, la réunion de dimanche pourrait apporter des éclaircissements concernant tout ce qui se dit actuellement sur la scène politique…
Pour rappel la dernière réunion entre ces partis, tenue le 7 novembre 2018, a été sanctionnée par un communiqué dans lequel il est mentionné : « après avoir analysé la situation politique dans le pays, notamment, dans la perspective des prochaines élections présidentielles, les quatre partis ont décidé de formaliser leurs relations dans le cadre d’une coalition de soutien à Son Excellence, Abdelaziz Bouteflika, président de la République ». 
Amir Hani