DIA | Révélation de Djamel Menad: « Madjer voulait une équipe constituée à 100% de joueurs locaux » (Vidéo)
55860
post-template-default,single,single-post,postid-55860,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Révélation de Djamel Menad: « Madjer voulait une équipe constituée à 100% de joueurs locaux » (Vidéo)

DIA-16 octobre 2020: Lors d’une conférence de presse organisée en marge de sa nomination à la tête de la barre technique de l’USM Harrach, Djamel Menad a fait une révélation fracassante au micro de la chaîne El Haddaf Tv qui risque de créer une polémique, affirmant que l’ex-sélectionneur national Rabah Madjer avait un projet étonnant : construire une équipe nationale avec uniquement les joueurs évoluant dans le championnat algérien.

Selon l’ancien avant-centre de la JS Kabylie, Rabah Madjer envisageait à long terme d’exclure les joueurs professionnels qui évoluaient dans les différents championnats du monde. Le champion d’Afrique 90 avait tenté de convaincre Madjer qu’il était impossible de former une sélection nationale avec 100% de joueurs locaux, en écartant les joueurs professionnels formés à l’étranger.

Une révélation fracassante qui intervient dans un contexte spécial et qui contredit les faits réels sur le terrain, puisque l’équipe nationale algérienne a réalisé deux importantes confrontations contre le Nigéria et le Mexique sans l’apport d’aucun joueur local.  

Mais cette thèse est souvent partagée par Rabah Madjer et Ali Bencheikh sur les plateaux de la chaîne El Haddaf, en critiquant à tout va les belles prestations de Mahrez et les autres joueurs évoluant dans les championnats européens.  

Rabah Madjer qui a été limogé huit mois après sa nomination, après des résultats catastrophiques et une communication délétère, avait déclaré que le sacre africain gagné en Egypte par les joueurs de Belmadi était le fruit d’un travail de longue haleine, affirmant que le mérite revient à l’ensemble des entraîneurs qui se sont succédés à la tête de l’EN avant Djamel Belmadi.  

Mohamed Nassim