BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Les révélations de Boudjedra et les excuses d’Ennahar

DIA-03 juin 2017:  L’écrivain et romancier Rachid Boudjedra qui a été humilié lors d’une émission de la caméra cachée de la chaîne TV Ennahar a fait des révélations graves, ce samedi à l’occasion d’un sit-in observé par des écrivains, intellectuels, journalistes et hommes politiques pour apporter leur soutien à Boudjedra. Le sit-in s’est déroulé devant le siège de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV). Boudjedra a révélé qu’après s’être rendu compte que l’émission à laquelle il a été invité n’était qu’une caméra cachée, il avait demandé et insisté auprès de la chaîne Ennahar de ne pas diffuser cette émission. Il a indiqué avoir appelé et rappelé les animateurs de l’émission pour exiger sa non diffusion.

Il a ajouté que les producteurs de l’émission de la caméra cachée d’Ennahar ainsi que les journalistes qui ont animé cette émission lui avaient promis de ne rien diffuser. Mais à sa surprise, la caméra cachée a été diffusée, le montrant dans une situation humiliante.
De ce fait, Boudjedra a affirmé qu’il a chargé son avocat, Me Bourayou de déposer plainte et de poursuivre la chaîne Ennahar en justice.
Après ce sit-in, le directeur général de la chaîne Ennahar, Anis Rahmani a décidé de suspendre l’émission de la caméra cachée en question. Auparavant, il avait présenté ses excuses via son compte twitter à Boudjedra. Ce dernier a regretté que le DG de la chaîne Ennahar n’ait pas daigné l’appeler et lui présenter ses excuses.
Il faut  relever par ailleurs, que le sit-in de soutien à Boudjedra a vu la présence de Said Bouteflika,, frère du président de la République. Said Bouteflika et Boudjedra sont des amis de longue date quand ils activaient à l’université de Bab Ezzouar, au sein du syndicat des enseignants de l’enseignement supérieur, le CNES.
Pour ce qui est de l’ARAV,  comme à son accoutumée, cette instance demeure aveugle et muette. Il semble qu’elle ne voit rien et n’entend rien…
Amir Hani 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Ahmed Saci

Permanences des commerçants durant l’AID: Le baptême de feu du nouveau Ministre

DIA-24 juin 2017: Le spectre de la ville « fantôme » plane déjà. Arrivé à ...

Un commentaire

  1. Il semble qu’elle ne voit rien et n’entend rien…NNNNNNNNon ils ne voient que ce qu’ils veulent voir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *