BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Revendications sur les réseaux sociaux : les nouveaux canaux de communication 

DIA-15 juillet 2017: Les modes de communication et notamment institutionnels ont changé. A l’ère du numérique tout passe par Internet. Fini la communication par voie de courrier ou entrevue. Place aux réseaux sociaux et à la communication 2.0. Assimilant cette réalité, certains de nos Ministres surfent sur la vague et font de Facebook et Twitter leur terrain de chasse. Annonces, informations, traitement de requêtes, les Ministres se basent sur ces réseaux pour mener à bien leurs missions. Alors que d’autres n’arrivent pas à suivre le rythme et travaillent selon des méthodes archaïques. 
En effet, certains membres du Gouvernement ont bien compris que désormais la communication l’attention et la confiance des citoyens est gagnée sur les réseaux sociaux à travers des posts et des interactions et non pas à travers des passages au JT de 20h et des articles sur les journaux nationaux.  Ainsi, ces Ministres adoptent une nouvelle stratégie pour communiquer avec le simple citoyen, car ce dernier avant l’avènement des réseaux sociaux éprouvait une grande difficulté pour faire entendre sa voix. Et c’est le même cas pour le Ministre qui ne pouvait pas faire parvenir son message aux citoyens ou son programme d’action. Les réseaux sociaux offrent une tribune à toutes et à tous, et constituent une force de propositions, tout en permettant aux citoyens de formuler leurs revendications et doléances qui seront traitées instantanément et loin des rapports et compte-rendus « bidon ».
Parmi ces Ministres, l’on retrouve celui de l’Intérieur et des Collectivités Locales, M.Noureddine Bedoui qui est très actif à travers ses deux pages  Facebook. Ces deux pages constituent la tribune où les citoyens  adressent leurs doléances et requêtes au Ministre, tout en lui adressant également des propositions et des dénonciations de certains responsables locaux. Selon des sources au Ministère de l’Intérieur, une équipe est chargée de surveiller les réseaux sociaux et répondre aux requêtes des citoyens dans les plus brefs délais. « Le Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales accorde une attention toute particulière aux réseaux sociaux et à l’interaction de son département par le biais de ces outils » affirme-t-on.  Pour ce qui est de Twitter, le département ne possède malheureusement aucun compte.  
L’on cite également, le nouveau Ministre de l’emploi et de la sécurité sociale, M.Mourad Zemali qui dès sa nomination en tant que Ministre a créé un compte twitter et un autre Facebook, où il a annoncé la valorisation de 2.5% des pensions de retraite. L’annonce a fait l’effet escompté puisque l’attention des citoyens a été retenue et dorénavant, ils passeront chaque jour un laps de temps sur la page du Ministre.
De son coté, le Ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aissa est très présent sur les réseaux  sociaux, notamment à travers sa page facebook qui figure parmi les plus populaires des membres du gouvernement. Sur la page facebook du Ministre, on en trouve de tout : commentaires, annonces, décisions du Ministère, Omra ou encore le  Hadj.
Les pages des autres membres du Gouvernement à l’instar de celle de  la Ministre de l’Education et celle de la poste et des technologies de l’information et de la communication servent beaucoup plus à des espaces d’annonces qu’a des canaux de communication visant à rapprocher le Ministre du  citoyen. 
Si certains Ministres n’hésitent pas à aller « au charbon » en mettant les protocoles et les systèmes de communications classiques de coté, d’autres n’ont visiblement pas saisi l’opportunité offerte par ces réseaux sociaux et préfèrent communiquer par voie classique, notamment la presse écrite et audiovisuelle, perdant ainsi la spontanéité, qui est synonyme de sincérité, une chose dont  les citoyens sont avares par ces temps de vaches maigres.  
Lamine réda 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-GAZ DE FRANCE

Afin de vendre son gaz: L’Algérie exerce des pressions sur l’Union Européenne

DIA-22 septembre 2017: Par ces temps durs caractérisés  par la chute des prix du pétrole, l’Algérie toujours ...

Un commentaire

  1. Les réseaux sociaux comme facebook et autres sont le 5 iem pouvoir et une arme redoutable et fatale aux ignorants et aux incompétents en dénonçant des fléaux et des maux par des mots.
    Il suffit de bien publier une photo ou une vidéo pour dire ce qui ne va pas ou qui est bien.
    Les ministères retardataires comme le MDN et les autres ont de la paille dans leur ventre et ont terriblement peur du feu qui les attend.
    D’ailleurs toutes les sociétes et entreprises doivent se doter d’un site web dynamique et de pages facebook avant de disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *