Saleh Bakri qui devait jouer l'Emir et qui a attaqué en Justice l'Algérie, récompensé à Oran - DIA
34315
single,single-post,postid-34315,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Bakri

Saleh Bakri qui devait jouer l’Emir et qui a attaqué en Justice l’Algérie, récompensé à Oran

DIA-03 août 2018: Le comédien palestinien Saleh Bakri qui avait reçu le prix du meilleur comédien avec son père Mohamed Bakri, pour son interprétation dans le film Wadjeb au Festival d’Oran, avait attaqué en justice l’Aarc pour rupture de contrat. En effet, le comédien israélo-palestinien (Il fait partie des arabes israéliens), qui n’est pas venu à Oran de peur d’avoir des problèmes, avait attaqué en justice à travers un tribunal étranger l’établissement de l’Aarc, pour avoir mis fin à son contrat dans le projet du film l’Emir Abdelkader où il devait jouer le rôle principal de l’Emir. Après l’échec du projet, le comédien palestinien avait pris un avocat et réclamé des indemnités. L’Aarc avait alors perdu le procès et a remboursé au comédien plus de 100 000 dollars comme indemnités pour les mois de préparations qu’il a passés en Algérie et qui l’ont éloigné des plateaux de tournages.   

Amir Hani