BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Salon de l’automobile 2016: Les concessionnaires augmentent le prix des véhicules

DIA- 24 mars 2016- 9h56: Les concessionnaires espèrent réaliser encore et toujours des ventes de véhicules pendant cette année, mais au Salon international de l’automobile d’Alger, ils préfèrent afficher de la retenue. Certains à l’image de Mitsubishi, alignent même leurs véhicules sans pour autant mentionner les prix des modèles. Selon les responsables du stand, la cause en est simple. Ils estiment que la politique des quotas imposée par le gouvernement a eu un impact sur les stocks d’où la décision d’exposer les voitures mais sans indiquer leurs prix. « Les véhicules ne seront disponibles qu’après l’été et nous ne pouvons pas annoncer les prix des modèles exposés », a indiqué un responsable de stand. Les petites cylindrées de la marque sont pourtant demandées est la base était à environ 130 millions de centimes mais personne ne sait qu’elle en sera le prix à l’avenir. Les concessionnaires évitent ainsi de réceptionner des commandes car ils ne savent pas à quel prix ils vendront les véhicules une fois qu’ils seront importés.
D’autres constats sur la morosité du marché sont partagés par les concessionnaires interrogés et ils craignent tous la poursuite du recul de la demande à cause de la hausse des prix. « Les prix ont augmenté », nous a indiqué un représentant de Hyundai qui estime que même si certains modèles continuent de s’écouler, il n’en demeure pas moins que le client y regarde par deux fois à la dépense avant de se décider.

Les clients se ruent sur les comparateurs de prix

DIA-salon hunday
La Hundai i20

Certains modèles de base sont à 1 250 000 DA comme chez Hyundai, voire à 2 100 000 DA chez Citroën, alors que Nissan et autres ont aussi des véhicules considérés comme chers par les clients regrettant où ils pouvaient acquérir un véhicule à 70 millions de centimes.
Ainsi, si certains modèles sont disponibles, les clients sont dans l’hésitation et les concessionnaires sont dans un état d’impatience pour connaître les quotas attribués à chacun d’eux pour travailler dans de bonnes conditions car la limitation des importations perturbe le business.
D’ailleurs, à la Safex qui accueille la 19e édition du Salon international de l’automobile d’Alger, les clients se rabattent sur les modèles existants pour acquérir un véhicule et ils étaient nombreux à solliciter les modèles d’un constructeur français installé à Oran tant il est vrai que la mise en place d’une politique de contingentement d’importation de véhicules à partir de l’année 2016 a semé de l’inquiétude.
Cette année, les concessionnaires importeront 152.000 véhicules d’après un système de quota en fonction des importations globales annuelles ce qui est synonyme de ventes de moindre importance en volume mais aussi en valeur. Le fait d’imposer des quotas a fait craindre aux concessionnaires automobiles de voir leurs entrées se réduire: la politique des autorités est claire. C’est celle de pousser les concessionnaires automobiles à aller vers le montage et réduire les sorties de devises destiné à l’importation. En 2015, la facture des importations algériennes de véhicules s’est chiffrée à 3,14 milliards de dollars en 2015, contre 5,7 milliards de dollars en 2014, soit une baisse de près de 45%. Le nombre de véhicules importés a également connu une importante baisse en s’établissant à 265.523 unités en 2015 contre 417.913 unités en 2014 enregistrant un recul de 36,5%.
Tous ces éléments ont eu un effet sur la hausse des prix et nombre de clients qu’ils comparent désormais les prix avec plus d’attention. D’ailleurs les sites proposant des comparateurs de prix ont la cote depuis quelques temps en Algérie, signe que l’acte d’achat est devenu plus réfléchi. Ce à quoi incitent d’ailleurs des membres des associations de protection des consommateurs dont certaines sont présentes au Salon à travers des stands propres à elles. Leurs conseillers s’approchent des clients pour leur remettre des prospectus explicatifs sur les précautions à prendre avant de concrétiser l’acte d‘achat. Il faut dire que les clients potentiels ont pros eux-mêmes des mesures de prudence ce qui fait ressentir sur la tendance à la baisse des ventes par rapport à l’année passée même chez les leaders du marché comme Renault Algérie. C’est Renault Symbol qui est susceptible de sauver la mise car c’est un modèle apprécié. Les conseillers à la vente dirigent les clients potentiels vers le service commercial concerné pour les commandes ce qui n’est pas possible chez les autres concessionnaires.

Ali T 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-MDS dg

La régie foncière de la Wilaya d’Alger veut récupérer le siège du MDS

DIA-21 février 2018: Le parti MDS (Mouvement démocratique social) a annoncé hier dans une conférence de presse que ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *