BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Samira Mouaki s’excuse auprès des algériens et annonce son retour au pays (Vidéo)

DIA-28 février 2017: Dans une nouvelle vidéo postée aujourd’hui, la journaliste algérienne Samira Mouaki, s’excuse auprès des algériens pour les propos qu’elle a tenu la veille, et réitère son dévouement à son pays: l’Algérie. Elle a déclaré qu’elle est extrêmement fière d’être la fille du pays d’un million et demi de martyrs, un pays qui s’appelle l’Algérie.

Suite à la diffusion de la vidéo où elle avait annoncée son allégeance au chiisme, l’Ambassade d’Algérie à Bagdad a indiqué dans un communiqué qu’elle a appelé les autorités irakiennes et toute l’équipe médicale qui veille sur son état de santé, à interdire toute visite à la journaliste et cela en raison de la « fragilité psychologique » de la journaliste algérienne, Samira Mouaki, blessée en Irak. 

Cette interdiction intervient suite à des enregistrements furtifs, des déclarations et des photos de la journaliste publiés sur les réseaux sociaux, ce qui a fortement déplu à sa famille de la journaliste et aux algériens.  

Hamza Mouaki, frère de Samira, a écrit mardi, sur sa page Facebook que sa sœur avait de sérieux troubles de mémoire suite à sa blessure à la tête, au point de ne plus se souvenir du décès de son père, de son autre frère et de sa grand-mère.

Son frère a demandé aux Algériens de respecter l’état difficile de Samira, et aux facebookeurs de cesser de publier des choses mensongères, selon lesquelles Samira s’était convertie au chiisme. 

De son coté, la direction de la chaîne Echourouk s’est dit extrêmement peinée par la récupération et la manipulation de certains médias irakiens qui ont profité de la fragilité mentale de sa journaliste et demande à l’Etat algérien de la protéger 

Amel Bouchaib 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-DG BDL

Mohamed Krim (Pdg de la BDL): « 744 milliards de DA ont été accordés comme crédits à l’économie en 2016… »

DIA-28 mars 2017: Le PDG de la Banque de Développement Local (BDL) est particulièrement optimiste ...

4 commentaires

  1. Ya echourouk, Ya Fodid, Ya L’embassadeur d’Algerie en Irak.

    This is your full responsibility, time is elapsing quickly, soon she will be neutralized. Act immediately please. It clear Cristal, she is hostage.

    Ils vont la liquider, en connaissance de ces Irakiens, soit qu’ils vont la tuer, l’empoisonner ou même la handicaper pour qu’elle n’aura pas la capacité de divulguer la vérité.
    Boumediene Allah yarhmou, été empoisonne en Irak par un pouvoir beaucoup moins sale et maudit que l’actuel pouvoir.
    Faire retourner cette sœur immédiatement.

  2. Je me demande pourquoi l’ambassade Algérien ne fait rien pour prendre en charge cette journaliste et essayer de la ramener chez elles?Les Algériens naïfs( je parle de certains) n’admettent pas la réalité que notre peuple est très hospitalier depuis les temps les plus lointains de notre histoire; qui n’a rien de comparable aux peuples du moyen-orient dont le prophète lui-même s’en plaignait(Allez-y voir ce que le prophète disait des Berbères: voir le livre d’histoire de Mahfoud Keddache_histoire antique de l’Afrique du nord).Et que par son hospitalité, sa bonté qu’on cherche à abuser de ses enfants et ses filles.Comme l’a si bien dit un internaute(voir si haut),ce sont les Irakiens ou Syriens(l’enquête n’a pas encore abouti pour déterminer lequel des deux pays ) qui a empoisonné Boumediene. Sinon comment croire que notre pauvre journaliste qui ne s’est pas complètement rétabli de sa blessure, puisse être entraînée par les médias malins pour la pousser à annoncer sa conversion au chiisme en quelques jours? J’invite nos dirigeants à se pencher sur le cas de cette dame en difficultés psychologiques de faire le nécessaire, tout de suite, pour assurer son retour sain et sauf parmi les siens, d’autant plus que l’Irak est en feu donc instable, en raison de ces problèmes internes profonds et graves provenant de ces différents courants religieux.J’invite les Algériens(pour leur sécurité) d’éviter de voyager dans ce pays y compris nos journalistes.

  3. Lalilèche Badreddine

    ils en font trop pour une simple citoyenne algérienne…. si elle veut rentrer qu’elle le fasse,sinon on n’en parle plus.chacun est libre dans ses décisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *