S'exprimant sur l'absence d'Ouyahia, Haddad a déclaré: "Il était grippé!" - DIA
27459
single,single-post,postid-27459,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Haddad Ali

S’exprimant sur l’absence d’Ouyahia, Haddad a déclaré: « Il était grippé! »

DIA-19 janvier 2018: Très gêné par l’absence du Premier Ministre Ahmed Ouyahia à l’événement qu’il a organisé en partenariat avec la Sonatrach et la Sonelgaz, le patron du FCE Ali Haddad s’est exprimé devant la presse sur l’absence du Premier Ministre en déclarant qu’il était grippé. Une réponse très légère qui a suscité une nouvelle fois beaucoup de commentaires et qui rappelle la réponse qu’il avait donné à l’absence de Bouchouareb à son événement du forum africain affirmant qu’il était au lit….On se demande parfois si le patron du FCE possède des conseillers qui le « briefent » sur ses déclarations, sachant qu’Ahmed Ouyahia était déjà occupé par les préparatifs de son Conseil National du RND prévu le 18 et avait reçu dans le cadre de ses activités de Premier Ministre, le DG de l’Alesco pour lui remettre le bouclier de l’Organisation adressé au président de la République. Autrement dit le Premier Ministre était bien en forme et même visible en images et en déclarations, le premier jour de l’événement du FCE. 

En plus de cette défection politique importante, le FCE a eu à gérer une polémique créée par son organisation en présentant un discours du Président de la République, qui n’a jamais existé. L’affaire dont DIA a été le premier média à révéler au grand jour, a créé une grande confusion dans l’organisation et le départ précipité du ministre de l’énergie M.Guitouni. Ce dernier risque sa place de ministre par cette dangereuse manipulation et enfonce encore plus l’organisation patronale qui bat de l’aile

Amir Hani