DIA | Tebboune préside une réunion du Haut conseil de sécurité : un message à ceux qui complotent contre l’Algérie
47775
post-template-default,single,single-post,postid-47775,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Tebboune préside une réunion du Haut conseil de sécurité : un message à ceux qui complotent contre l’Algérie

DIA-26 décembre 2019: Compte tenue de la situation sécuritaire qui s’est dégradée en Libye ainsi que dans la région du Sahel, notamment au mali et au Burkina Faso où un attentat a été commis, l’Algérie renforce la sécurité à ses frontières.

La disparition tragique du défunt Général de corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, ne doit laisser aucun flottement au sein de l’institution militaire, raison pour laquelle le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé ce jeudi au siège de la présidence à Alger une réunion du Haut conseil de sécurité, selon le communiqué de la présidence de la République.

Cette réunion a été surtout consacrée à la sécurisation des frontières du pays, sachant que des parties malintentionnées pourraient projeter des actes de violence contre l’Algérie, croyant profiter de la disparition de Gaïd Salah et des nouvelles préoccupations du pays après l’élection du Président Tebboune.

Que ceux qui souhaitaient le chaos en Algérie se dégonflent dans la mesure où, l’ANP veille au grain sous les ordres du Président Tebboune qui, en tenant cette réunion, rassure les Algériens que la sécurité du pays est une ligne à ne pas franchir et que les plus hautes autorités ne badinent pas avec les questions sécuritaire. C’est un message clair à ceux qui complotent contre l’Algérie.

Un haut Conseil auquel a participé les principaux responsables de l’Etat: le chef de l’Etat par intérim Chengriha, le Premier ministre Boukadoum, le chef de cabinet Nouredinne Ayadi, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire par intérim Kamel Beldjoud, le commandant de la Gendarmerie, ainsi que des responsables des Affaires étrangères et du MDN.  

Voici, par ailleurs, le texte intégral communiqué de la présidence :

Avant l’entame de la réunion, qui a eu lieu au siège de la présidence de la République, « M. Tebboune a invité l’assistance à observer une minute de silence à la mémoire du défunt de la nation, le Moudjahid Général de corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah et en hommage à ses grands sacrifices et dévouement au service de la patrie », précise le communiqué.

Le Haut Conseil de Sécurité a débuté ses travaux « en saluant l’élan populaire qui a accompagné le défunt à sa dernière demeure, un élan qui a épaté le Monde entier et démontré véritablement la synergie du peuple algérien vaillant et son Armée nationale populaire (ANP), Garant de la Constitution et des institutions de la République ».

Par ailleurs, le Haut Conseil de Sécurité « a examiné la situation dans la région, notamment au niveau des frontières avec la Libye et le Mali », souligne la même source.

A ce propos, le Haut Conseil de Sécurité « a décidé d’une batterie de mesures à prendre pour la protection de nos frontières et notre territoire national et la redynamisation du rôle de l’Algérie au plan international, particulièrement en ce qui concerne ces deux dossiers, et de manière générale dans le Sahel, la région saharienne et l’Afrique », précise encore le communiqué de la Présidence.

Le Président de la République a décidé de réunir le Haut Conseil de Sécurité de manière périodique et chaque fois que nécessaire.