Les  télévisions algériennes diffusent 24 caméras cachées durant ce ramadhan - DIA
32358
single,single-post,postid-32358,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-AUDIOVISUEL

Les  télévisions algériennes diffusent 24 caméras cachées durant ce ramadhan

DIA-salim portrait

Dossier réalisé par Salim AGGAR

DIA-26 mai 2018: Le programme de ramadhan de cette année a été marqué par une avalanche de caméras cachées qui ont soulevé un tollé dans le paysage médiatique mais surtout sur les réseaux sociaux qui deviennent un véritable baromètre des goûts et des préférences du téléspectateur algérien.
Le choix des caméras cachées a été encouragé par le coût très bas de leur production (entre 100 et 200 millions de centimes), la durée très courte du programme (7 Minutes maximum) qui peut être placée dans n’importe quel créneau et surtout le buzz qu’elle réalise sur les réseaux sociaux et dans l’audience.    
 
Ennahar Tv la reine de la caméra cachée 
Ainsi selon un décryptage des programmes des télévisions, nous avons constaté qu’il existe plus d’une vingtaine de caméras cachées diffusées sur le paysage audiovisuel algérien. C’est sans doute le pays qui a diffusé le plus de caméras cachées durant ce mois de ramadhan. C’est la chaîne Ennahar Tv qui a battu le record des caméras cachées avec plus de 10 programmes inscrits dans sa grille durant ce mois sacré : «Belhssab oua nesseb», «Rana Hkamnek Sport», «Appel maa Yacine», «El Habss» «Sewarni» «Kader Rouhek» «Mazel El Kheir», «Parem Parem» « Chkoun Ana » avec Inès Abdeli, « aas Darek Ya mbarek » préparée par Cheikh Ennoui qui anime durant l’année le programme satirique « Talea Habet ». La chaîne qui demeure la seule télévision qui a misé sur ce genre de divertissement , n’a acheté aucun programme et toutes les caméras cachées ont été réalisées par les différents services de ce média : Le reportage, le sport, la culturelle, le divertissement et surtout le service politique. La chaîne Ennahar qui est à la base une chaîne d’info n’a présenté aucune fiction et a misé sur le genre de la caméra cachée pour faire de l’audience. 
Résultat : deux caméras cachées ont attiré le plus de téléspectateurs : Rana Hkamanek Sport qui a été préparée en collaboration entre le service sport et la responsable de la culturelle sur Ennahar Tv Zahida Thabet et El Hbass de Yacine Kentache qui a conçu à lui tout seul quatre caméras cachées durant ce mois de ramadhan. 
 
Echourouk Tv pique dar Teksar à Ennahar Tv 
La chaîne Echourouk Tv a été la deuxième chaîne à investir le plus dans la caméra cachée. Elle a acheté les concepts pour quatre production : «Dar Tekssar » qui a été présentée par un ancien d’Ennahar Tv Islam Ariss, « Kach Khedma », «caméra magique» avec l’illusionniste Ozim, qui a remporté un grand succès sur le net, même si le concept est ancien, puisque Sofiane Dani l’avait diffusé sur l’Entv en 2009, avec Olmac. Le programme qui avait remporté un grand succès était sponsorisé par Nedjma à l’époque. Le programme «caméra impossible » qui consiste à hypnotiser les artistes qui était au départ programmé sur El Djazairia One est finalement passé sur Echourouk avec un semblant de succès. Dans l’ensemble la chaîne Echourouk Tv a gagné en audience avec la caméra cachée d’Islam Ariss « Dar Teksar », qui consiste à piéger les artistes dans leur maison. Le programme qui a suscité un grand débat notamment par la participation de chanteurs de rai très controversés issus des cabarets  comme Chaba Dalila ou encore Warda Charloumati, ont fait le buzz. La chaîne Dzair Tv a adopté le même concept pour piéger les chanteurs dans une fausse interview, en provoquant leur colère et par la même occasion leur violence sur le plateau. Cette caméra cachée s’intitule «Tefret Fik» et elle est réalisée par le journaliste du service culture de la chaîne de Haddad, Sofiane Adila. Challenge réussi puisqu’il a  fait le buzz sur les réseaux sociaux et sur youtube. Dzair Tv a également programmé une deuxième caméra cachée « Star Dz », qui consiste à faire une fausse interview à des artistes. Ces deux programmes ont permis aux téléspectateurs de rester branchés sur la chaîne Dzair Tv durant ce ramadhan.
 
La caméra cachée d’El Bilad Tv fait réagir Kaouane et Ghoulamalah 
La violence physique et verbale a marqué la majorité des caméras cachées de cette année et celle qui a fait le buzz et qui a obligé le ministre de la communication Kaouane et le président du HCI Ghoulamallah à réagir c’est bien la caméra cachée de la chaîne El Bilad Tv « Redou Balkoum 2 ». Dans cette caméra cachée, un couple est exposé à la jalousie quand il est confronté à la présence d’une seconde femme sur le plateau de l’émission et affronte parfois avec violence verbale et physique la situation de la jalousie conjugale. Ce programme a offert une image déplorable de la famille algérienne ce qui a nécessité un rappel à l’ordre.  Le Ministre de la Communication M. Djamel Kaouane avait dénoncé il y a deux jours l’utilisation de la violence dans certains programmes. Il a ajouté que cela démontre le « manque de créativité » de certaines chaines, dont les programmes « ne représentent pas la société algérienne ». De son coté, un communiqué du HCI, relève que le président de cette instance, Bouabdellah Ghlamallah a affirmé lors d’une audience avec le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, que « le contenu de la grille des programmes durant le mois de Ramadhan est censé refléter l’identité culturelle et le référent national de la société et contribuer à la promotion du niveau général et au respect des traditions de la famille algérienne ».
 
Le silence ramadanesque de l’Arav 
Malgré ces réactions officielles, aucune caméra cachée n’a été bloquée ou stoppée, comme ce fut le cas en 2015 quand le ministre de la Communication de l’époque Hamid Grine avait instruit l’arrêt de la caméra cachée de Sofiane Dani « Otages » sur Echourouk Tv, car elle incitait à la violence. En réalité, c’est suite à la publication d’un article dans le quotidien britannique The Guardian, qui dénonçait la prise d’otage de sa star de football en ligue One, Madjid Bouguerra, où il est pris en otage par un groupe terroriste pour être exécuté dans le désert, que les choses ont pris une tournure politique. Cet épisode d’une caméra cachée réalisée avec des moyens logistiques énormes et tournée à Dubai avait fait un grand buzz et avait boosté l’audience d’Echourouk Tv. Cette année malgré la présence en masse de la violence sur les caméras cachées, l’Arav n’a exprimé aucune émotion et  encore moins une déclaration. Une hibernation manifeste qui relance la question sur l’importance et l’utilité de cette autorité de régulation.      
 
La caméra cachée le programme audiovisuel facile 
Cette violence visuelle a touché même la chaîne de Sport El Haddaf Tv, qui a présenté une caméra cachée  «Tekbadh Alik» (On t’a attrapé) et qui montre des joueurs qui sont mis en état d’arrestations par les forces de sécurité à l’intérieur d’un appartement où ils sont accusés de trafic. 
La situation a provoqué de violentes bagarres. Même esprit sur Beur TV avec la caméra cachée « Hassaltouna 2 », qui met en situation délicate des citoyens dans un magasin de téléphones mobiles ou encore « Aas rouhek »sur Bahia Tv de Hamou.   
Enfin la chaîne El Djazairia One a choisi le genre de caméra cachée sociale avec le programme « El Insane » (l’humain), qui consiste à faire réagir les passants face à un père qui veut marier de force sa fille. Le programme très éducatif et moralisateur n’a pas reçu le succès escompté.     

Dans cet amas de programmes violents, dérangeants et comiques, il y a quelques caméras cachées assez calmes, c’est le cas de la seule caméra cachée de l’Entv « Tenkhla » et qui a investit dans les effets pour faire croire à un séisme. C’est le cas aussi de la « Caméra cachée fel métro » préparée par Djeddou hassan sur Numidia Tv et qui consiste à piéger des citoyens dans les stations de métro et de téléphérique. Enfin, la chaîne El Bilad a présenté un programme de caméras cachées qui sont très comiques et ingénieuses, «Aalach nehlef », qui consiste à piéger des gens dans un supermarché dans des situations très comiques.  Au Total une vingtaine de caméras cachées qui ont offert parfois des images très péjoratives  de l’artiste algérien mais aussi du tempérament violent et coléreux de nos compatriotes.

DIA-CAPTURE ECRAN

Total :  24 caméras cachées produites par 10 télévisions algériennes, dont 6 chaînes sont officiellement autorisées.