DIA | Tentative ratée des partis politiques pro-Bouteflika de réinvestir la scène politique
52059
post-template-default,single,single-post,postid-52059,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Tentative ratée des partis politiques pro-Bouteflika de réinvestir la scène politique

DIA-14 juin 2020: Le week-end dernier a été marqué par une tentative de retour sur la scène politique de certains partis politiques qui étaient proches du Pouvoir au temps de l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a effectué sa première apparition médiatique après sa sortie de la prison militaire de Blida. Elle s’est exprimée sur la révision constitutionnelle et a tiré à boulets sur l’actuel Pouvoir.

Le controversé secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, s’est également invité au débat sur la Constitution en animant une conférence de presse. Il a présenté les propositions de l’ANR pour la révision constitutionnelle.

Il tente ainsi de revenir sur la scène politique, alors qu’il avait emboité le pas aux anciens secrétaires généraux du FLN, Djamel Ould Abbes et du RND, Ahmed Ouyahia qui étaient les premiers à appeler l’ancien Président Bouteflika à se présenter pour un 5e mandat. Ould Abbes et Ouyahia sont actuellement en prison !

Le nouveau secrétaire général du FLN, Abou El Fadl Baadji, qui a animé une conférence de presse samedi dernier, a tenté aussi de se démarquer de Bouteflika en voulant faire croire que son parti n’avait pas soutenu le 5e mandat, alors que Bouteflika est président du parti !

Les tentatives de retour de ces partis politiques sur la scène politique est loin d’être innocent dans la mesure où cette résurgence tend à soutenir la thèse qui dit que le système  qui incarne l’ancien Pouvoir est en train de se régénérer…

Amir Hani