Les terrains de football en gazon synthétique seraient cancérigènes (Vidéo) - DIA
30659
single,single-post,postid-30659,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-GAZON

Les terrains de football en gazon synthétique seraient cancérigènes (Vidéo)

DIA-07 avril 2018: Les terrains de football en gazon synthétique seraient dangereux pour la santé des joueurs, selon plusieurs études effectuées à cet effet. Les granulés qui composent la pelouse pourraient être cancérigènes dans la mesure où ils sont fabriqués à partir des pneumatiques récupérés.
La FIFA observe un silence radio sur ces terrains qu’elle a homologués. Les terrains en pelouse synthétique sont implantés dans plusieurs pays y compris les pays développés où le gazon naturel est pourtant une ancienne tradition, comme en Autriche.
Les études effectuées dans plusieurs pays font ressortir que les granulés ou les résidus en caoutchouc contiendraient 190 substances toxiques ou cancérigènes, à savoir du plomb, de l’arsenic ou du chrome. Une étude de l’université de Yale aux Etats-Unis a recensé également 239 cas de cancers du sang chez des joueurs de football en Europe ayant exclusivement joué sur des terrains en gazon synthétique. Les gardiens de but sont les plus exposés car ils sont en contact direct avec ces granulés notamment lorsqu’ils doivent plonger.
Une autre étude a relevé aussi une plus grande fréquence de joueurs blessés sur le gazon synthétique qui souffrent notamment de blessures au niveau des ligaments croisés et d’entorses de la cheville. Aux Etats-Unis d’Amérique, les terrains en gazon artificiel sont progressivement supprimés pour être interdits par la suite.
Toutefois, une étude de l’Agence européenne des produits chimiques, datant de mars 2017, a relevé qu’il n’y avait pas de preuves scientifiques d’une augmentation des risques de cancer liés aux matériaux utilisés dans la fabrication du gazon synthétique.
En Algérie, plusieurs terrains en gazon naturel ont été carrément remplacés par du synthétique qui coûte moins cher et dure plus longtemps qu’une pelouse naturelle. Le synthétique ne nécessite pas d’entretien comme le gazon naturel qui doit être entretenu par des ingénieurs agricoles.
A la FAF, on a refusé de faire le moindre commentaire, estimant que la FIFA qui demeure une grande institution a homologué ces terrains et ne les a pas interdits. A Alger, tous les terrains sont en gazon synthétique, à l’exception du stade du 5-Juillet. Pis encore, les stades d’Oran, Sidi Bel Abbes, Bejaia qui étaient en gazon naturel ont été dotés de gazon synthétique. Aujourd’hui, la quasi-totalité des clubs de Ligue 1 évoluent sur des terrains en gazon artificiel dit de 5e génération et homologué par la FIFA mais qui présenteraient des risques de maladies graves.
Pour mieux comprendre la problématique un documentaire est annoncé sur Echourouk Tv où on révèle au grand jour ce danger qui menace nos jeunes.   
Nassim Fateh