Le train à grande vitesse Coradia Alger-Oran caillassé lors des essais - DIA
28985
single,single-post,postid-28985,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-TRAIN CAILLASSE

Le train à grande vitesse Coradia Alger-Oran caillassé lors des essais

DIA-25 février 2018: Le train à grande vitesse Coradia Alger-Oran, qui sera inauguré le 2 mars prochain, a été caillassé lors des tests effectués pour son essai, a-t-on appris auprès de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF). Ce train qui a été réceptionné par la SNTF à la fin du mois dernier, a été essayé avant sa mise en service. Lors de ces essais, il a été caillassé par des énergumènes qui passent leur temps à guetter les trains pour les attaquer avec des pierres et des cailloux.
La STNF a été obligée de passer une commande en urgence auprès du fournisseur de ce train pour remplacer les vitres abîmées et ce, avant le 2 mars prochain. A la SNTF, on déplore ces caillassages dont le nombre augmente durant les vacances scolaires, en raison de l’oisiveté des enfants.
On a expliqué que les gens qui caillassent les trains sont ceux qui habitent dans des bidonvilles, à proximité de la voie ferrée. Ce sont des gens dont des membres de leurs familles auraient été tués lors des accidents de trains ou qui seraient dérangés par le bruit du passage du train, ce qui explique leur comportement revanchard, a-t-on tenté d’expliquer à la SNTF. Toutefois, rien ne justifie ce comportement qui reste condamnable à plus d’un titre car il relève de l’éducation et du civisme des citoyens.
Il faut relever que les accidents dûs au caillassage des trains, pénalisent les voyageurs car ils entrainent des retards pour les trains. Après chaque accident, le train est obligé de s’arrêter à la prochaine station pour la prise en charge médicale des blessés d’où les préjudices causés aux usagers blessés.
Pour ce qui est du nouveau train dont la vitesse pourrait atteindre les 260 Km/h, il sera inauguré solennellement le 2 mars au niveau de la gare Agha. Il ne marquera qu’un seul arrêt à Chlef. Les voyageurs peuvent prendre ce train le lendemain.
Le train qui est polyvalent et en bi-mode (diesel-électrique), est d’une longueur de 110 m. Il comprend six wagons d’une capacité pouvant atteindre les 254 passagers dont 60 en première classe. D’autres trains similaires seront mis en service prochainement par la SNTF qui a prévu d’en acquérir 16 autres.
Amir Hani