Le train Coradia Alger-Oran haut standing officiellement lancé : Tarif 2000 DA - DIA
29178
single,single-post,postid-29178,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Train Coradia

Le train Coradia Alger-Oran haut standing officiellement lancé : Tarif 2000 DA

DIA-02 mars 2018: Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane a procédé vendredi à la mise en service commerciale du premier train Coradia Algérie ainsi qu’à l’inauguration de la nouvelle gare ferroviaire Agha, dédiée aux grandes lignes qui seront desservies par les trains Coradia.

Accompagné du Directeur général de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), Yacine Bendjaballah et du vice-président sénior pour la région Moyen Orient & Afrique auprès d’Alstom, Didier Pfleger, le ministre a fait savoir que ce train effectuera son premier voyage vers Oran ce samedi.

Interrogé lors d’un point de presse sur les tarifs appliqués, M. Zaalane a indiqué que pour ce qui est de la ligne Alger-Oran, le prix sera de 2.000 DA pour la première classe, avec un repas offert alors qu’il sera de 1.700 DA pour la deuxième classe avec également un repas offert, et préparé par le service de catering d’Air Algérie. 

DIA-Cartering AIr algérie 2 DIA-Cartering AIr algérie 

Le ministre a tenu à signaler que la livraison du reste des trains, au nombre de 17 se fera dans le courant de l’année 2018. Il a, à ce titre, rappelé la réception, le 01 mars courant de deux autres trains Coradia.

Pour rappel, en juillet 2015, la SNTF avait attribué à Alstom un contrat pour la livraison de 17 trains Coradia polyvalents. Ces trains relieront, entre autres, Alger aux villes d’Oran, Annaba, Constantine et Bechar.

A noter que Coradia est un train de grandes lignes polyvalent bi-mode (diesel et électrique 25 kv) qui peut circuler à une vitesse de 160 km/h. D’une longueur totale de 110 mètres, le train est composé de six voitures dotées d’une capacité totale de 254 sièges dont 60 en première classe.

Il dispose également d’un plancher bas facilitant l’accès et le déplacement à bord en particulier pour les personnes à mobilité réduite.

Son aménagement s’inscrit dans les derniers développements engagés par la SNTF et permettent d’offrir un confort optimum de voyage. Interrogé sur les jets de pierres dont a fait l’objet de train lors de son essai, M. Zaalane a mis l’accent sur l’importance de préserver ces acquis, d’où, selon lui, l’impératif de lancer davantage de campagnes de sensibilisation. 

D’un coût de plus de huit (8) milliards de DA, ce programme s’inscrit au titre des efforts de redressement et de la reprise du trafic de la SNTF et aussi pour répondre et prendre en charge la forte demande de la clientèle de la SNTF,  a-t-il expliqué.

« Notre objectif est d’atteindre 60 millions de voyageurs ainsi que 17 millions de tonnes de fret/an à partir de 2021 », a-t-il indiqué tout en précisant qu’au titre de ce programme, la ressource humaine occupe une place « prépondérante ».

DIA-Train inter

Le ministre a également mis l’accent sur les efforts consentis par les pouvoirs publics, dans le cadre des différents programmes quinquennaux, et ce, pour relancer le secteur ferroviaire.

Selon lui, en 1999, le réseau ferroviaire national ne dépassait pas 1.800 Km alors qu’aujourd’hui, il s’étend sur une longueur de 4.000 Km sans omettre les 2.300 Km en cours de réalisation.

« Avec la réception des lignes en chantier, notre réseau ferroviaire sera de 6.300 Km » , s’est-il félicité.

A signaler qu’en vue de vulgariser cette culture, la SNTF prévoit de lancer une vaste campagne de sensibilisation, dont les dernières retouches sont en cours.

A noter par ailleurs que la nouvelle gare ferroviaire d’Agha, destinée pour les grandes lignes, s’étend sur une superficie de 726 m2. Cette infrastructure a été réalisée, pour un coût de 170 millions de DA, par l’Entreprise publique Rail Electr SPA en 77 jours, alors que le délai initial de réalisation était de 90 jours.