Trump limoge son chef de la diplomatie et le remplace par le patron de la CIA - DIA
29710
single,single-post,postid-29710,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
U.S. President Donald Trump (C) defers to Secretary of State Rex Tillerson (L) to answer a reporter's question after their meeting, also including U.S. Ambassador to the United Nations Nikki Haley (R), at Trump's golf estate in Bedminster, New Jersey U.S. August 11, 2017.  REUTERS/Jonathan Ernst

Trump limoge son chef de la diplomatie et le remplace par le patron de la CIA

DIA-13 mars 2018: Donald Trump a une nouvelle fois démontré son incapacité à gérer les affaires de son pays. Le président américain a annoncé mardi dans un tweet matinal le départ de son chef de la diplomatie Rex Tillerson, remplacé au poste de secrétaire d’Etat par l’actuel directeur de la CIA, Mike Pompeo.

Donald Trump voulait une nouvelle équipe avant les négociations historiques avec la Corée du Nord, a expliqué un haut responsable américain. 

Le président américain a également nommé Gina Haspel à la tête de l’agence de renseignement. Elle devient ainsi la première femme à en devenir la directrice.

« Mike Pompeo, le directeur de la CIA, deviendra notre nouveau secrétaire d’Etat. Il fera un travail fantastique! Merci à Rex Tillerson pour ses services! Gina Haspel deviendra la nouvelle directrice de la CIA, la première femme choisie à ce poste. Félicitations à tous! » a tweeté le président américain.

« En tant que directeur de la CIA, Mike a mérité les éloges des membres de nos deux partis en renforçant notre collecte de renseignements, en modernisant nos capacités offensives et défensives et en tissant des liens étroits avec nos alliés de la communauté du renseignement », a-t-il également déclaré dans un communiqué. Mike Pompeo s’est pour sa part déclaré « profondément reconnaissant ». 

DIA-US