La Tunisie premier pays étranger à se prévenir du risque de Choléra détecté en Algérie - DIA
34975
single,single-post,postid-34975,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Frontière tunisienne

La Tunisie premier pays étranger à se prévenir du risque de Choléra détecté en Algérie

Le Ministère tunisien assure avoir intensifié les contrôles afin de vérifier si l’eau potable et les produits d’alimentation respectent bien les normes.

Des informations de voyageurs algériens partant vers la Tunisie ont fait état de contrôle sévère à l’Aéroport de Tunis. 

Les médias électroniques ont notamment déclaré l’alerte contre les risques de choléra en Tunisie, suite à la détection de cas en Algérie. Certains médias tunisiens parlent même de mise en garde tunisienne.   

Le département tunisien de la santé a aussi appelé les citoyens à ne pas consommer de l’eau de sources inconnues, à bien désinfecter les récipients et ustensiles de cuisine, à bien laver les légumes à l’eau de javel et à éliminer les déchets domestiques et les eaux usées d’une manière hygiénique. 

Cette démarche sanitaire venue d’un pays voisin dit frère, est maladroite et risque de provoquer des dommages collatéraux sur l’image de l’Algérie et sa relation avec ses pays voisins. 

Pour le moment, le ministère algérien de la santé et le ministère algérien des affaires étrangères n’ont pas réagi à cette démarche tunisienne hâtive et surtout démesurée. 

Amir Hani