BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

En visite à Oran, Sellal célèbre le Printemps berbère

DIA-19 avril 2017: Trente-sept ans après le Printemps berbère (20 avril 1980), le Pouvoir commémore un événement qui a marqué l’Algérie dans les années 1980. Aujourd’hui, c’est le Premier ministre en personne, Abdelmalek Sellal en visite de travail à Oran qui a considéré que l’anniversaire du Printemps berbère représentait « une date phare de l’Histoire de la lutte de l’Algérie pour la consécration de son identité ».
Alors que ce sujet était tabou, il est devenu un repère pour les nouvelles générations et ce grâce aux sacrifices et à la lutte des militants engagés pour la cause berbère. Le fait que le Premier ministre en parle est déjà une grande victoire pour la cause berbère qui a trop souffert de la marginalisation et surtout de persécution d’un Pouvoir totalitaire.
En ce sens, Sellal a affirmé dans son allocution lors de sa rencontre avec les autorités locales et les représentants de la société civile à Oran, que sa visite coïncidait avec la célébration de « deux dates phares de l’Histoire de la lutte de l’Algérie pour la consécration de son identité: Yaoum El Ilm, (16 avril) et le Printemps berbère (20 avril) », ajoutant que « tout lecteur averti de l’Histoire n’est pas sans savoir que notre peuple a payé un lourd tribut, des siècles durant, pour défendre ses constantes et les fondements de son identité ».
« Malgré tous ces sacrifices en faveur de la préservation de leur amazighité, de leur Islam et de leur arabité, les Algériens sont restés tolérants et ouverts aux cultures du monde », a affirmé Sellal.
« La diversité culturelle constitue la véritable richesse de l’Algérie, car que nous soyons Chaouis, Kabyles, de Béni Snous, de Kel Ahaggar, de Zénata, de Béni Mizab ou d’autres régions, nous sommes tous Amazighs et déterminés à protéger cette richesse et à préserver l’unité de notre pays quel qu’en soit le prix. C’est notre arabité, notre amazighité et notre Islam qui ont fait de nous des hommes libres », a-t-il ajouté.
Il a aussi rappelé « la révision de la Constitution qui a consacré la pertinence et l’importance de la préservation de l’identité nationale. C’est pourquoi, nous nous devons aujourd’hui d’être à la hauteur de notre Histoire », a indiqué le Premier ministre.
Sellal pour un développement équilibré et homogène de toutes les wilayas
Par ailleurs, le Premier ministre a appelé à un développement équilibré et homogène de toutes les wilayas, soulignant l’importance d’opérer un changement « en profondeur » de certaines mentalités pour réussir les efforts visant à diversifier l’économie nationale.
Il a expliqué  que « le développement global de notre pays passe par un développement équilibré et homogène de toutes les wilayas », ajoutant que « la diversification de l’économie algérienne et son orientation vers les secteurs productifs et tertiaire est inéluctable ».
Le Premier ministre a indiqué dans ce sens que « les autorités publiques sont pleinement conscientes que la diversification de l’économie algérienne et son orientation vers les secteurs productifs et tertiaire est inéluctable et veillent à réunir les conditions nécessaires pour ce faire, en ne faisant aucune distinction entre les secteurs publique et privé. »
« Nous nous devons de lutter contre la pensée défaitiste qui tire la société vers le désespoir et incite à la démission collective. Nous avons enclenché l’édification de l’Algérie du XXIème siècle: l’Algérie de l’après-pétrole, une Algérie productive et compétitive, une Algérie développée et prospère », a-t-il ajouté.
Sellal a fait observer que la wilaya d’Oran « est l’exemple type du concept de bilan positif, des promesses tenues et du respect des engagements ». Il a rappelé que « la ville d’Oran s’est érigée, en un temps record, en un pôle régional disposant d’une infrastructure moderne favorisant une dynamique d’innovation et de développement dans plusieurs domaines et créneaux.
Amir Hani 
 
 
 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Alcaraz-Zetchi

INFO-DIA: Alcaraz empoche 345 000 euros après son limogeage

DIA-19 octobre 2017: Le sélectionneur national, l’Espagnol Luis Alcaraz, a été officiellement limogé par la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *