Yasmine Chouikh remporte le Prix Oumarou Ganda du meilleur premier film au Fespaco - DIA
40493
single,single-post,postid-40493,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
dav

Yasmine Chouikh remporte le Prix Oumarou Ganda du meilleur premier film au Fespaco

DIA-3 mars 2019: L’Algérie a remporté un prix au 26e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). En effet, le film de Yasmine Chouikh « Jusqu’à la fin des temps » a décroché le Prix Oumarou Ganda du meilleur premier film et sauve ainsi la présence cinématographique algérienne au Fespaco. L’Algérie a réussi à décrocher un prix dans une compétition marquée par une forte concurrence et la programmation de film de très grande facture. L’Algérie participait au Fespaco avec un long métrage et deux court métrages. Sans surprise c’est le film Rewandais « The Mercy of the jungle » (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi qui remporta Etalon d’or de Yennenga. Etalon d’argent a accordé à  « Karma » de l’égyptien Khaled Youssef, alors que la Tunisie est reparti avec pas moins de quatre prix. 

Le reste du palmarès contient aussi: 

Etalon de bronze : « Fatwa », de Ben Mohmound (Tunisie)
Prix d’interprétation masculine : Marc Zinga, pour « The Mercy of the jungle » (Rwanda)
Prix d’interprétation féminine : Samantha Mugotsia, pour « Rafiki » (Kenya)
Scénario : « Regarde moi », de Nejib Belkadhi (Tunisie)
Image : « Mabata Bata », de Joan Luis Sol de Carvalho (Mozambique)
Son : « Karma », de Khaled Youssef (Egypte)
Musique : « Sew the Winter to My Skin », de Jahmil X.t. Qubeka, Afrique du Sud
Décor : « Desrances », de Apolline Traore (Burkina Faso)
Montage : « Mabata Bata », de Joan Luis Sol de Carvalho (Mozambique)
Poulain d’or Court-métrage fiction : « Black Mamba », de Amel Guellaty (Tunisie)
Etalon d’or Documentaire long métrage : « Le loup d’or de Balolé », de Aïcha Boro Leterrier (Burkina Faso)
Poulain d’or Documentaire court métrage: « Against all odds » (Contre toute attente) de Charity Resian Nampaso et Andréa Iannetta (Kenya/Italie)
Série TV : « Little stories, big reality » (Petites histoires, grandes vérités), de Ambrose B. Cooke (Ghana)
Animation : « Briska » de Nadia Raïs (Tunisie)