Zoukh fait le boulot de Mermouri et invite les touristes à visiter la Casbah (Vidéo) - DIA
28874
single,single-post,postid-28874,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Zoukh

Zoukh fait le boulot de Mermouri et invite les touristes à visiter la Casbah (Vidéo)

DIA-23 février 2018: Alors que le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, M. Hassane Mermouri reste dans son bureau à signer une convention entre l’Algérie et la Chine pour faciliter l’octroi des visas aux touristes chinois, le wali d’Alger Abdelkader Zoukh est sur le terrain pour faire son boulot : faire la promotion du tourisme dans sa vieille cité: La Casbah. Le premier magistrat de la capitale a lancé ce jeudi une invitation aux touristes à visiter la Casbah l’été prochain. Des travaux de rénovation et de réhabilitation de la vieille cité sont en cours pour un montant total de 24 milliards de dinars. La Casbah est sans doute la plus ancienne cité qui date de plus de 300 ans. Elle est la plus abandonnée dans le Maghreb, puisque la Tunisie et le Maroc ont tenu bien entretenu leurs anciennes cités pour attirer les touristes. Et pourtant beaucoup d’argent a été dépensé par les différents Walis pour la restauration de la cité séculaire. Du Gouvernorat du Grand Alger Chérif Rahmani, dans les années 90 en passant par le Walis Nourani et Addou. La crise et l’absence de recettes fiscales a convaincu les pouvoirs publics et notamment le gouvernement d’opter pour le développement du tourisme à Alger et la création d’espaces importants pour ce secteur. La Casbah avec sa cité ancienne et ses artisans célébres vont servir à relancer le secteur dans cette région abandonnée depuis les années 70. 

Salim Bey