DIA | Amar Benyekhlef, commente avec force son remplacement à la tête de l’EN de Judo (Vidéo)
64165
post-template-default,single,single-post,postid-64165,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Amar Benyekhlef, commente avec force son remplacement à la tête de l’EN de Judo (Vidéo)

DIA-22 août 2021: L’entraineur de l’équipe du Judo, Amar Benyekhlef, a répondu d’une manière assez forte dans un live posté par la chaîne El Haddaf à l’annonce de la fédération algérienne de Judo de nommer l’ex-international Ahmed Moussa au poste de sélectionneur national (seniors/messieurs). Ceci au moment où Amar Benyekhlef, s’était retiré début août courant, juste après son retour du Japon, où il avait encadré Fethi Nourine (-73 kg), l’unique représentant algérien aux Olympiades de Tokyo.

Amar Benyekhlef a tenu à préciser qu’il avait démissionné de son poste et qu’il n’a pas été limogé par la fédération. Dans sa vidéo très critique envers la gestion du président de fédération Yacine Sillini, Benyekhlef a annoncé qu’il rencontrera le nouveau ministre des sports pour lui dresser un tableau de la situation du judo en Algérie.    

Pour rappel, Ahmed Moussa (70 ans) avait démarré la pratique du judo en 1963, au MP Alger et fut treize fois champion d’Algérie, entre 1970 et 1983. Il a été également athlète international pendant 15 ans, entre 1968 et 1983, dans des catégories de poids différentes, car avec l’âge, il était passé des moins de 60 kilos au moins de 71 kilos.

La décision de remplacement de Benyekhlef a été prise lors de la dernière réunion du Bureau fédérale, tenue ce dimanche, sous la direction du président de la fédération, Yacine Sillini.

Outre la nomination d’Ahmed Moussa comme sélectionneur national des seniors (messieurs), plusieurs autres postes ont été attribués lors de la même réunion, à commencer par celui de Directeur du développement et de la formation, qui sera désormais dirigé par Nabil Abdelkrim Amalou.

De leur côté, Abdelmalek Aït Moufok et Karim Benikene ont été respectivement nommés Directeur des équipes nationales (DEN) et Directeur de l’organisation sportive et des compétitions (DOS).

Concernant Halim Abdi, il a été chargé de l’Education et du coaching, alors que Mustapha Amrouche s’est vu attribuer le poste de Responsable du service des licences.

Enfin, Nacer-Eddine Boussetoua s’est vu attribuer le poste de Manager général , alors que Mr Mohamed Fallet sera le nouveau Manager général de la sélection nationale (juniors).

Amel Bouchaib  

1 Comment

  • Rabiai
    24 août 2021 10:23

    Le langage employé par Benyekhlef n’est pas digne d’un entraîneur qui plus est de judo qui enseigne des valeurs de respect. Mais l’hypocrisie des hauts responsables politiques n’assument pas les décisions politiques extra-sportives qu’ils prennent. Ils préfèrent sacrifier un fusible.

Répondre à Rabiai Annuler

0Shares