DIA | Confidentiel: Le Makhzen serait derrière le rapport de la Banque mondiale hostile à l’Algérie
65936
post-template-default,single,single-post,postid-65936,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel: Le Makhzen serait derrière le rapport de la Banque mondiale hostile à l’Algérie

DIA-05 janvier 2021: Le rapport erroné de la Banque mondiale, hostile à l’Algérie bien évidemment, est l’œuvre du vice-président de cette institution financière internationale. Pis encore, c’est sur instigation du Palais royal marocain ou plus précisément le Makhzen que ce rapport a été réalisé. Ces informations ont pu être révélées à la partie algérienne par des “amis français de l’Algérie”. En d’autres termes, des parties des services français qui entretiennent de bonnes relations avec l’Algérie, selon l’Agence APS.

En somme, il s’agit d’un haut fonctionnaire de la Banque mondiale qui perçoit un salaire de cette institution qui a réalisé ce document. Un affabulateur qui a pour nom Farid Belhadj, vice-président de la Banque Mondiale en charge de la région MENA.

Cet employé indélicat de la Banque mondiale  est un ami proche du prince du Maroc, Moulay Rachid et de nombreux ministres marocains, selon la même source qui précise que cet affabulateur est d’origine tunisienne et avait déjà occupé le poste de chef de cabinet du président de la Banque mondiale.

Ce douteux personnage qui a été engagé à la Banque Mondiale en 1996 en qualité de conseiller juridique, a été responsable des opérations de la BM pour le Maroc entre 2002 et 2007, ce qui justifie toute sa haine contre l’Algérie.

Il a été propulsé en 2018 au poste de vice-président de la Banque mondiale pour la région Mena, période durant laquelle il a réalisé de nombreux rapports complaisants sur le Maroc. Cela explique la solide amitié entre le Makhzen et Farid Belhadj et il ne faut pas s’étonner que d’autres rapports similaires soient pondus par cet indélicat salarié de la Banque mondiale.

Amel Bouchaib

2 Comments

  • Moussa
    5 janvier 2022 8:11

    Si on avait une économie florissante, la BM aurait fermé son clapet, si on respectait la constitution qui stipule que le peuple est la source de la légitimité, si on respecté nos engagements internationaux, aucune parti ne nous aurait montré du doigt et même si c’était le cas idazou m3ahoum, mais nous foulons au pied tous ces nobles principes et eli kalouh alina qlil !

  • Samy
    5 janvier 2022 9:13

    En piochant un peu on découvrira sans doute que ce Farid Belhadj est marié à une marocaine agent du makhzen,cette organisation mafieuse qui utilise les marocaines mariées à de hauts cadres étrangers notamment européens pour faire de l’entrisme arme favorite de ces abjects personnages.Cela se retournera tôt ou tard contre contre les auteurs de ces méthodes déloyales dont raffole le sinistre makhzen marocain qui croit tromper tout le monde tout le temps.Notre pays l’Algérie est une cible de choix de ces méthodes abjects et une grande vigilance est requise pour limiter les dégâts qu’a causé et que cause toujours notre indélicat voisin de l’ouest. .

Répondre à Samy Annuler

0Shares