DIA | Confidentiel: Les raisons cachées de l’annulation de la visite du MAE espagnol à Rabat
66882
post-template-default,single,single-post,postid-66882,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel: Les raisons cachées de l’annulation de la visite du MAE espagnol à Rabat

DIA-01 avril 2022: La visite à Rabat prévue vendredi 1er avril du chef de la diplomatie espagnole a été annulée et se tiendra en marge de la visite officielle au Maroc, «à une date très prochaine», du chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez, ont indiqué jeudi des sources diplomatiques. Ainsi le chef de la diplomatie espagnole est indésirable dans le Maghreb puisque même l’Algérie a refusé de recevoir le MAE espagnol, suite au revirement de Madrid sur le dossier du Sahara Occidental. Mais l’annulation de sa visite à d’autres considérations politiques.   

Cette visite à Rabat de José Manuel Albares entrait dans le cadre de la normalisation des relations entre les deux pays, rendue possible par le récent changement de position de l’Espagne sur le dossier du Sahara Occidental, cause nationale au Maroc. Cette annulation de dernière minute intervient après une conversation téléphonique entre Pedro Sánchez et le roi du Maroc Mohammed VI. «Le roi Mohammed VI a eu une conversation téléphonique avec le chef du gouvernement (espagnol) sur la nouvelle étape dans la relation entre les deux pays» et «Mohammed VI a invité le chef du gouvernement espagnol à effectuer une visite officielle à une date très prochaine», ont indiqué ces sources diplomatiques.

«L’invitation de Mohammed VI inclut aussi la présence du ministre des Affaires étrangères dans la délégation espagnole. Pour cette raison, ils ont décidé que la réunion prévue demain (vendredi) à Rabat entre les deux ministres des Affaires étrangères aurait lieu dans le cadre de la prochaine visite du chef du gouvernement», ont-elles ajouté.

Est ce c’est les véritables raisons de l’annulation de la visite du MAE à Rabat ?  Et pourtant Madrid et Rabat ont mis fin le 18 mars à près d’un an de crise diplomatique majeure suite au changement de position de l’Espagne sur le dossier du Sahara occidental, geste attendu par le Maroc pour normaliser ses relations avec son voisin.

Les véritables raisons est que Rabat tente de donner à la visite du MAE espagnol un cachet plus important en invitant celui qui a été derrière ce revirement scandaleux:  Le chef du gouvernement Pedro Sánchez. 

L’Espagne a tout à perdre si le sommet Sanchez-Mohamed VI aura lieu. Pour l’heure, l’Algérie garde encore une fenêtre de discussion avec Madrid pour tenter de l’a faire revenir sur sa décision.

2 Comments

  • Mellah hocine
    2 avril 2022 14:47

    Le problème de l’Espagne , comme de tant d’autres pays européens , c’est cette Union Européenne qui les lie pour en faire des pions d’une politique européenne d’exclusion . Témoin cette relation, avec la Russie, qui est pietrement renvoyée par le Kremlin. La Russie a été invitée, dès 2003, à prendre part à la politique européenne de vousinage, sa participation devant constituer le pilier du partenariat avec l’UE. Toutefois, les représentants russes ont décliné l’invitation. Ils considéraient que la Russie n’était pas un pays voisin comme les autres et qu’un partenariat d’égal à égal s’imposait. Le président russe Vladimir Poutine a très tôt dénoncé la dynamique asymétrique découlant de la nature et de l’approche de la PEV qui demeure d’abord et avant tout une politique européenne.
    Le cas du Sahara occidental reste un os dans la gorge des européens , d’où la position espagnole: Les pêcheurs sahraouis ont tous été privés de leur licence de pêche par les autorités marocaines. Dans les eaux poissonneuses au large des côtes, ce sont 128 bateaux européens, dont 93 espagnols, qui remplissent leurs cales, offrant en échange au Maroc 52 millions d’euros annuels. La France et l’Espagne sont les deux pays impliqués dans ce marasme d’intérêts .

Répondre à Mellah hocine Annuler

0Shares