DIA | Coronavirus: situation stable en Algérie et alarmante en Tunisie
67194
post-template-default,single,single-post,postid-67194,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Coronavirus: situation stable en Algérie et alarmante en Tunisie

DIA-04 mai 2022: La situation épidémiologique est stable et rassurante en Algérie où aucun nouveau cas confirmé de et aucun décès n’ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, selon  le ministère de la Santé qui relève un seul patient en soins intensifs.

En Algérie, durant la fête de l’Aid un relâchement total a été observé chez la population avec la reprise des embrassades faisant fi aux menaces que représente toujours ce virus. Les bavettes ont été abandonnées de même que les mesures de distanciation physique, alors que l’on ne parle plus de vaccin anti-covid. Tout cela pour dire que la vigilance doit être de mise car la pandémie n’ a pas disparu d’un manière définitive puisque de nouveaux cas sont signalés en Chine.

En ce sens, la situation est loin d’être rassurante chez nos voisins tunisiens où 13 décès et 519 nouvelles contaminations par la COVID-19 ont été enregistrés, ce qui représente un taux de positivité de 4,58%.  26 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées dans les établissements de santé publics et privés dans ce pays.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé pour sa part la flambée des cas du coronavirus en Afrique du Sud, relevant que deux nouveaux sous-variants d’Omicron sont à l’origine de la nouvelle vague de Covid-19 dans ce pays.

L’Afrique du Sud, pays officiellement le plus touché du continent par le Covid-19, est entrée dans une nouvelle vague de pandémie, avait averti fin avril le Centre pour l’innovation et la réponse aux épidémies (CERI).

« Les scientifiques sud-africains qui ont identifié Omicron à la fin de l’année dernière ont maintenant signalé deux autres sous-variants d’Omicron, BA.4 et BA.5, comme étant à l’origine d’un pic de cas en Afrique du Sud », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

L’OMS a enregistré plus de 6,2 millions de décès dans le monde depuis le début de la pandémie. Nombreux estiment que les chiffres réels sont bien plus élevés.

Amir Hani

2 Comments

  • Mellah hocine
    5 mai 2022 13:31

    Attention là Tunisie est juste à côté et les échanges avec l’Algérie sont importants. Le virus peut atteindre les contrées lointaines sans en aviser quiconque . Le virus est encore actif sous d’autres variants plus transmissibles et nous voyons que l’algérien a vraiment baissé la garde sans que nos gouvernants ne puissent intervenir.

Répondre à Mellah hocine Annuler

0Shares