DIA | Décès du dernier membre du Groupe historique des 22, Othmane Belouizdad
66037
post-template-default,single,single-post,postid-66037,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Décès du dernier membre du Groupe historique des 22, Othmane Belouizdad

DIA-13 janvier 2022: Le moudjahid Othmane Belouizdad, membre du Groupe historique des 22 qui avait planifié le déclenchement de la Glorieuse Révolution de novembre 1954, est décédé mercredi à l’âge de 92 ans, a-t-on appris auprès du ministère des Moudjahidine et des Ayants-droits. 

Né en 1929 à Alger, le moudjahid était membre de l’organisation spéciale (OS), dirigée par son frère Mohamed Belouizdad. Le défunt moudjahid était également membre du Groupe historique des 22, qui avait planifié le déclenchement de la guerre de libération nationale.

Après la mort de Abdelkader Lamoudi, Othmane Belouizdad était devenu le dernier membre du Groupe des 22 historiques.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a adressé un message de condoléances à la famille du moudjahid, dans lequel il a rappelé que le défunt était “le dernier membre du Groupe historique des 22”.

“Nous avons appris avec une immense tristesse le décès du dernier membre du Groupe historique des 22, qui avait planifié le déclenchement de la Révolution de Novembre, le moudjahid Othmane Belouizdad”, a écrit le Président Tebboune dans son message.

“En faisant nos adieux à l’un des compagnons des martyrs héroïques de la première heure qui ont allumé la flamme éternelle de Novembre, nous nous inclinons, avec déférence et reconnaissance, devant leurs immenses sacrifices et nous nous remémorons le parcours de la lutte de libération et de la lutte armée que le peuple algérien a menée avec courage et bravoure, en puisant chez les vaillants chefs de la Révolution les valeurs de loyauté et de sacrifice pour l’Algérie”, a ajouté le président de la République.

“En cette douloureuse épreuve, je présente à la famille du défunt, ainsi qu’à ses compagnons moudjahidine, mes sincères condoléances, priant Allah Tout-Puissant de lui accorder Sa sainte miséricorde et de l’accueillir en Son vaste paradis parmi les pieux et les martyrs. +A Allah nous appartenons, à lui nous retournons+”, a-t-il poursuivi.

Amir Hani

1 Comment

  • Mellah hocine
    13 janvier 2022 14:31

    Sincères condoléances à toute sa famille ainsi qu’au peuple algérien auquel il s’était donné.
    L’Algérie vient encore une fois de perdre l’un de ses enfants qui avait voulu donner sa vie à ce pays dont l’histoire revolutionnaire reste encore dans la memoire de tous ces hommes perdus à jamais .
    Le 1er novembre 1954 , le congrès de la Soummam, l’opération jumelle, l’opération l’oiseau bleu , la mort du colonel Amirouche et Si El Houas, les accords d’Evian ainsi que l’indépendance du 5 Juillet 1962 sont autant d’événements que le commun des algériens n’arrivent pas à comprendre. Notre histoire a subit des déformations voulues par ceux là , même, qui ne veulent pas que tout se sache. Pour quelle raison ? Seul l’avenir nous le dira.

Répondre à Mellah hocine Annuler

0Shares