DIA | Elections locales : le FLN première force politique, le RND s’accroche et les Indépendants créent la surprise
65630
post-template-default,single,single-post,postid-65630,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Elections locales : le FLN première force politique, le RND s’accroche et les Indépendants créent la surprise

DIA-01 décembre 2021: Les élections locales du 27 novembre dernier ont souri au parti du Front de libération nationale (FLN) et aux Indépendants et à un degré moindre au Rassemblement national démocratique (RND), alors que les partis habitués à s’accrocher grâce à leur proximité avec le Pouvoir ont tendance à disparaitre, comme Tajamou Amel al Jazair, le Mouvement populaire algérien et d’autres partis islamistes et microscopiques.

Le FLN aura dont confirmé son statut de première force politique en Algérie, en se classant à la première, alors que les Indépendants créent la surprise, pour la deuxième fois après les législatives de juin dernier, en se maintenant sur le podium, selon les résultats préliminaires annoncés mardi par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

Ainsi, le FLN est arrivé en tête avec 5.978 sièges dans 124 Assemblées populaires communales (APC) à travers 42 wilayas et 471 sièges aux Assemblées populaires de wilaya (APW) à travers 25 wilayas, a annoncé le président de l’ANIE, Mohamed Charfi, lors d’une conférence de presse.

Le FLN est suivi par le Rassemblement national démocratique (RND) avec 4.584 sièges dans 58 APC à travers 27 wilayas, alors que les indépendants arrivent en troisième position avec 4.430 sièges dans 91 APC à travers 24 wilayas, dépassant le Front El Mostakbel qui a pu obtenir 3.262 sièges dans 34 APC à travers 18 wilayas.

Le Mouvement El Bina a obtenu, de son côté, 1.884 sièges dans 17 APC, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) 1.820 sièges dans 10 APC, et le Front des forces socialistes (FFS) a glané 898 sièges dans 47 communes.

Aux APW, les listes indépendantes qui s’érigent en force politique, arrivent juste derrière le FLN avec 443 sièges à travers 10 wilayas, alors que le RND se positionne à la troisième place avec 366 sièges dans 13 wilayas, le Front El Mostakbel avec 304 sièges à travers 12 wilayas, puis viennent le Mouvement de la société pour la paix (MSP) avec 239 sièges à travers 5 wilayas, le Mouvement El Bina avec 203 sièges dans 3 wilayas et le FFS en 9ème position avec 40 sièges dans deux wilayas.

Bien qu’ils ne représentent que 17% des listes des candidats pour les APC et 21% dans les listes pour les APW, les Indépendants auront ainsi réalisé une grande percée, au moment où les deux Alliances qui se sont constituées à l’occasion de ces élections, n’ont obtenu que 12 sièges dans les APC, sans aucune majorité.

Pour ce qui est du taux de participation à ces élections locales, il est de 36,58 % pour les APC et de 34,76 % pour les APW).

Au total, 7.514.422 électeurs ont voté lors du scrutin de samedi dernier pour les APC pour un corps électoral de 23.717.479 électeurs, soit 36,58 % pour les APC, et 6.902.222 électeurs ont voté pour les APW, soit 34,76 %, selon M. Charfi.

Ces résultats demeurent provisoires en attendant l’examen d’éventuels recours dont les procédures sont détaillées dans l’article 185 de l’ordonnance 21-01 du 10 mars 2021 relative au régime électoral.

Pour rappel, l’Algérie compte 1541 communes et 58 wilayas, dont dix nouvellement créées.

670 dépassements enregistrés durant la campagne électorale

Par ailleurs, le président de l’ANIE a indiqué que 670 dépassements par des  formations politiques et des candidats, ayant participé aux élections locales, ont été enregistrés lors de la campagne électorale, ajoutant que 370 mises en demeure ont été adressées aux représentants des candidats et que 158 saisines ont été adressées aux procureurs généraux.

M. Charfi a indiqué dans ce contexte que 4834 salles, dotées de toutes les commodités, ont été consacrées durant la campagne électorale pour les meetings, relevant aussi que 22.922 espaces ont été consacrés, à travers le pays, pour l’affichage des listes de candidats. Il a ajouté que 10.468 meetings ont été organisés par les partis politiques, 254 par les leaders des partis politiques et 5.813 par les candidats indépendants.

S’agissant du travail de proximité, il a été enregistré 15.761 activités, dont 12.829 animés par les partis politiques et 2.932 par les candidats indépendants, ajoutant que 1.669 journalistes ont été accrédités,  dont 54 représentants de médias étrangers pour la couverture des élections.

Amir Hani

1 Comment

  • Mellah hocine
    1 décembre 2021 14:57

    Des chiffres et des résultats dénués de tout sens , puisque le taux de participation est de 35 %.
    Si le FLN est arrivé en tête c’est parce que toutes les kasmas se sont mobilisées et Dieu seul sait que ce parti dispose de tous les moyens afin de s’installer en tête.
    Il eu été plus bénéfique de n’accepter que les candidats indépendants dans ces élections locales.
    Le commun des Algériens savent que le programme politique d’un parti n’a pas sa raison d’être au niveau local, le principe de gestion localement relève des seules capacités de l’homme élu.

Répondre à Mellah hocine Annuler

0Shares