DIA | Khaled Drareni et une trentaine de détenus du Hirak libérés (Vidéo)
59672
post-template-default,single,single-post,postid-59672,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Khaled Drareni et une trentaine de détenus du Hirak libérés (Vidéo)

DIA-19 février 2021: Le journaliste Khaled Drareni devenu le symbole du combat pour la liberté de la presse en Algérie est enfin libre. Touché par la grâce présidentielle annoncé par le chef de l’Etat, le journaliste a quitté, ce soir la prison de Koléa où il était incarcéré depuis depuis le 28 mars 2020.

A sa sortie de prison, où il était attendu par une foule qui lui a réservé un accueil chaleureux, le journaliste Khaled Drareni a indiqué qu’il « remerciait tous les gens qui se sont sympathisés avec lui et avec les détenus d’opinion », ajoutant qu’il « continuera son combat pour une presse libre et indépendante ».

Grâce présidentielle accordée aux détenus en Algérie : Les précisions du ministère de la Justice

Trente trois (33) détenus dont 21 condamnés définitivement à des peines de prison ferme pour des actes liés à l’utilisation des réseaux sociaux ou commis lors de rassemblements et 12 n’ayant pas écopé de peines définitives, mais impliqués dans des actes similaires ont été graciés, vendredi, dans le cadre des mesures de grâce décidées jeudi par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, indique l’agence APS qui cite un communiqué du ministère de la Justice.

“A l’occasion de la Journée du Chahid et du deuxième anniversaire du Hirak populaire béni, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décrété des mesures de grâce présidentielle en faveur de 21 détenus condamnés définitivement à des peines de prison ferme pour des actes liés à l’utilisation des réseaux sociaux ou commis lors de rassemblements. Tous ces détenus ont été mis en liberté vendredi 19 février 2021”, précise le communiqué du ministère.

Les juridictions compétentes ont procédé “à partir de la date d’aujourd’hui à l’élargissement des détenus n’ayant pas écopé de peines définitives, impliqués dans des actes similaires. Le nombre global de détenus élargis, des deux catégories, s’élève à l’heure de la rédaction de ce communiqué, à 33 détenus et les procédures de mise en liberté se poursuivent pour les autres”, précise le document. 

Amel Bouchaib 

1 Comment

  • Nadri
    20 février 2021 12:48

    Ce monsieur Drareni; es-ce qu’il est le seul combattant pour la liberté de la presse? Et tous les autres journalistes Algériens que sont-ils? NON, le monde de l’informationnel Algérien est plein de bons journalistes très actifs pour la liberté de la presse et de i’opinions. A mon humble avis,il faut faire très attention aux étiquettes.

Répondre à Nadri Annuler

0Shares