DIA | L’Adieu populaire de la Kabylie à Ait Ahmed (Vidéo)
1974
post-template-default,single,single-post,postid-1974,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
Ait Ahmed

L’Adieu populaire de la Kabylie à Ait Ahmed (Vidéo)

DIA- 01 janvier 2016- 18h00: C’est dans une ambiance émouvante et passionnée que le défunt moudjahid et homme politique, Hocine Aït-Ahmed, a été inhumé vendredi dans son village natal Ath Ahmed, en présence d’une foule nombreuse, estimé à plus d’un million de personnes.

Dans une ambiance de deuil et de recueillement, des milliers de citoyens se sont massés le long du passage du cortège funèbre pour saluer la mémoire de cette figure nationale historique.

Des hommages de reconnaissance et d’admiration ont été exprimés unanimement, comme jamais auparavant, à la mémoire de cet ancien chef historique de la révolution et leader du parti FFS, depuis l’annonce de sa mort. Le cortège funèbre qui a démarré du siège national du Front des forces socialistes (FFS) à Alger, est arrivé à Ath Ahmed dans la daïra d’Ain El Hammam, juste avant midi où une “marée humaine” l’attendait pour lui rendre un dernier hommage.  Des centaines de personnes, venues de l’ensemble des régions du pays, bien avant le rapatriement de la dépouille, pour rendre un dernier hommage à Aït Ahmed, décédé à l’âge de 89 ans.

Outre les citoyens ayant effectué le déplacement au siège du FFS pour saluer la mémoire du défunt, des personnalités politiques algériennes et étrangères, des ambassadeurs, ainsi que des représentants de la société civile ont tenu à se recueillir à la mémoire du défunt.

  Ait Ahmed

Des milliers de personnes ont commencé vendredi très tôt le matin, à affluer au village de “Thisirth NCheikh”, dans la commune d’Aït Yahia, où doit être déposée la dépouille du défunt Hocine Aït Ahmed pour permettre aux Algériens de lui rendre hommage. Ces personnes sont venues de toute la Kabylie et des autres régions du pays. Certains citoyens ont même passé la nuit à la belle étoile pour immortaliser ce moment historique et rendre un ultime hommage digne de la stature de l’un des pères de la révolution.   Les présents ont commencé, dès l’aube, à scander des slogans exprimant leur amour au défunt et leur appartenance à “une Algérie unie et plurielle”: “Si L’Hocine, nous sommes toujours avec toi”.

 La délégation des officiels conduite par le premier ministre Abdelmalek Sellal a été empêchée d’accéder à la place de Tissirth Ncheikh où est exposée la dépouille mortelle du défunt Hocine Ait Ahmed. Le cortège officiel a été contraint de rebrousser chemin et quitter les lieux sans avoir assisté au recueillement sur la dépouille mortelle de Hocine Ait Ahmed à Tissirth Ncheikh.

Selon des témoins, des partisans du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) ont déployé des drapeaux de leur mouvement séparatiste et scandé des  slogans hostiles au pouvoir, comme l’a montré la chaîne Ennahar Tv.

Les organisateurs des funérailles n’ont cessé d’appeler les visiteurs à quitter les lieux alors que l’ambulance de la protection civile, à bord de laquelle se trouvait la dépouille mortelle du leader, avait du mal à se frayer un chemin pour accéder au lieu de l’enterrement. La mise en terre du défunt s’est faite dans l’anarchie, car de nombreux admirateurs voulaient participer pour la mise en terre du défunt.

 Lamine Réda

INFO 19 d’Echourouk News sur le vibrant hommage de la Kabylie à Ait Ahmed 

Envoyer un commentaire

0Shares